Séoul essaie un nouveau missile balistique pour contrer «la menace nord-coréenne» (VIDÉO)

© AP Photo / South Korea Defense MinistryLe système de missiles Hyunmoo II sud-coréen, à gauche, et le système de missiles tactiques de l'armée américaine, à droite, pendant des exercices militaires conjointes
Le système de missiles Hyunmoo II sud-coréen, à gauche, et le système de missiles tactiques de l'armée américaine, à droite, pendant des exercices militaires conjointes - Sputnik France
Le ministère sud-coréen de la Défense a réagi au dernier essai du missile balistique intercontinental (ICBM) de Pyongyang en publiant une vidéo de ses propres tests d'un système de missiles balistiques tactiques, développé par l'Agence des développements de la défense du pays (ADD).

«Poursuivant ses essais nucléaires et ses lancements de missiles, la RPDC [la République populaire démocratique de Corée, ndlr] menace la paix dans la péninsule coréenne et notre peuple. Pour contrer cette menace, notre armée crée un système de défense antimissile de trois niveaux», a déclaré le ministère sud-coréen de Défense dans une description de la vidéo, montrant un test de missiles balistiques par l'armée sud-coréenne.

«À cet effet, nous avons développé un nouveau missile balistique d’une précision et d’une puissance accrues, ce qui a été rendu possible par l’augmentation de la portée et l'utilisation d’ogives différentes», ajoute le ministère.

Publiée le 28 juillet, la vidéo montre le lancement successif de deux missiles depuis une plate-forme de lancement statique.

«Il ne faut que quelques secondes à un lanceur pour tirer jusqu’à quatre missiles, ce qui permet, en effet, d’atteindre simultanément un grand nombre de cibles [ennemies, ndlr]», conclu le ministère sud-coréen.

Pyongyang - Sputnik France
Corée du Nord: changer le régime, une idée «irresponsable» selon Moscou
Ensuite, les images des essais montrent que l’un des missiles a frappé avec précision une cible factice, qui semble être un bunker.

Une scène assez «pittoresque» n’est pas passée inaperçue. Des internautes ont remarqué, à travers les flammes et la fumée sortant d'une grotte sous la cible, une figure à l'entrée du tunnel qui avait été détruite par l’explosion.

Des Sud-Coréens, commentant la vidéo, se sont demandés si les militaires n’avaient pas fait exploser l’un des leurs, tandis que d'autres ont estimé que la figure était plutôt un mannequin, placé là pour montrer l'impact dévastateur de l’engin.

Kim Jong Un - Sputnik France
La Chine suspend sa coopération militaire avec la Corée du Nord

Vendredi 28 juillet, la Corée du Nord a procédé à un nouveau lancement de missile balistique intercontinental Hwasong-14 à titre expérimental. Ce missile est susceptible d'atteindre le sol des États-Unis, a annoncé l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Présent sur les lieux, le dirigeant du pays, Kim Jong-un, a personnellement donné l'ordre de lancement. Le missile Hwasong-14 (Mars, en coréen) a effectué un vol de 47 minutes et 12 secondes, atteint une altitude de 3.724 km et parcouru 998 km avant de finir sa course à l'est de la péninsule, selon les informations des médias nord-coréens.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала