Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Soupçons d’emploi fictif: une enquête préliminaire ouverte sur le sénateur Michel Mercier

© AFP 2021 Francois GuillotMichel Mercier
Michel Mercier - Sputnik France
S'abonner
Le Parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire contre le sénateur du Rhône Michel Mercier, visé par des soupçons de détournements de fonds publics pour avoir employé l’une de ses filles au Sénat.

Le journal le Canard enchaîné avait indiqué mercredi que le sénateur du Rhône Michel Mercier, 70 ans, avait employé deux de ses filles comme assistantes parlementaires.

Édouard Philippe - Sputnik France
Édouard Philippe tacle la «mauvaise» situation budgétaire et fait rager les internautes
Suite aux révélations du Canard enchaîné, le parquet national financier (PNF) a ordonné une enquête préliminaire contre le sénateur Michel Mercier, tout juste nommé au Conseil constitutionnel, pour vérifier ces informations, annonce FranceInfo.

Le sénateur MoDem du Rhône a été nommé le 2 août au Conseil constitutionnel en remplacement de Nicole Belloubet, nouveau garde des Sceaux.

Selon FranceInfo, le sénateur est soupçonné d'avoir employé deux de ses filles: Véronique, de l'été 2003 à 2012 comme assistante au Sénat et dans les différents ministères.  Toutefois, c'est Delphine, embauchée à mi-temps de 2012 à 2014, qui représente un intérêt particulier pour les enquêteurs.

«Embauchée à mi-temps de 2012 à 2014 lorsque Michel Mercier est redevenu sénateur, celle-ci vivait, selon le Canard, à Londres. L'hebdomadaire ajoutait dans son édition de mercredi que "son labeur n'a guère laissé de trace"», explique le journal.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала