Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Selon Sergueï Kisliak, la situation entre Moscou et Washington durera longtemps

© AP Photo / Cliff OwenSergueï Kisliak, ambassadeur russe aux Etats-Unis
Sergueï Kisliak, ambassadeur russe aux Etats-Unis - Sputnik France
S'abonner
La situation actuelle dans les relations russo-américaines se poursuivra durablement, a déclaré dans une interview l’ex-ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kisliak, abordant aussi les sujets des sanctions antirusses et de l’ingérence russe dans la vie politique américaine.

L'ancien ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kisliak, qui a terminé sa mission en juillet, a accordé une interview à la chaîne de télévision Rossia 24. Selon lui, la situation dans les relations entre Moscou et Washington «se poursuivra durablement»:

«Tout ce qui se passe dans les relations américano-russes est très complexe et se poursuivra durablement parce que le monde est en train de changer. Et il est en train de changer de telle sorte que les Américains perdent des occasions exceptionnelles de domination dans le monde. Regardez l'économie. La Russie n'est pas encore à un niveau pouvant rivaliser avec l'économie américaine, mais l'Europe en est déjà proche, la Chine y est presque. Et l'exceptionnalisme américain est flou», a-t-il déclaré.

Moscou - Sputnik France
Moscou renforcera sa coopération avec l’Iran face aux sanctions US
En outre, il a abordé le scandale autour de ses pourparlers avec le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, Michael Flynn. Le diplomate a déclaré qu'ils avaient discuté de sujets importants pour la coopération entre les deux pays, dont le terrorisme.

«Nous avons parlé des choses les plus simples… et la communication était parfaitement correcte, calme, tout à fait transparente. Il y a eu sur la table quelques sujets importants pour la coopération entre la Russie et les États-Unis, principalement le terrorisme. Et ce fut l'un des sujets dont nous avons discuté», a indiqué M.Kisliak.

Selon lui, il est honteux pour les États-Unis d'affirmer qu'un ambassadeur russe puisse être un espion.

«Je pense que tous les discours sur le fait que moi, l'ambassadeur de Russie, est un espion, sont honteux pour un pays comme les États-Unis. Le fait qu'il soit maintenant normal de discuter de la mise sur écoute de l'ambassadeur de Russie, des programmes d'écoutes installés sur son téléphone, tout ça devient normal pour l'Amérique. C'est une société malsaine. Mais la direction du FBI a fait une déclaration: ils pensent toujours que je suis un diplomate. Curieusement », a-t-il déclaré, ironisant.

Le diplomate a en outre commenté les récentes sanctions américaines contre la Russie. Selon lui, annuler les sanctions américaines contre la Russie sera très difficile même si Moscou commencera à exécuter les exigences de Washington,

Téhéran - Sputnik France
Sanctions US: Téhéran a préparé des mesures de rétorsion
«Les sanctions économiques, dont nous parlons beaucoup ces derniers temps, sont faites structurellement, à tel point que leur annulation dans les conditions américaines sera très difficile. Même s'il s'avère que quelqu'un décide d'accéder à toutes leurs exigences. (…) Tout le mécanisme est fait pour que la loi américaine ne donne pas la possibilité de développer normalement les relations économiques avec notre pays», a déclaré M.Kisliak.

Donald Trump a signé mercredi la loi introduisant de nouvelles sanctions contre l'Iran, la Russie et la Corée du Nord, tout en la qualifiant d'imparfaite. Selon lui, la loi empiète sur l'autorité du chef de l'État et les nouvelles sanctions auront des conséquences négatives pour les sociétés américaines, les amis et les alliés des États-Unis.

Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
L’ambassadeur US convoqué au ministère russe des Affaires étrangères
En réponse à l'adoption par le Congrès américain de nouvelles sanctions antirusses, Moscou a interdit à l'ambassade américaine l'accès à deux sites dont elle avait la jouissance à Moscou. En outre, Moscou a demandé à Washington de réduire, à partir du 1er septembre, à 455 le nombre des membres du personnel de son ambassade et de ses consulats en Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères a également prévenu que Moscou répliquerait en cas de nouvelles expulsions de diplomates russes par les États-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала