Bouclier de l'Euphrate: Erdogan évoque une éventuelle reprise de l'opération en Syrie

Arrêtée en mars dernier, l'opération turque Bouclier de l'Euphrate pourrait être relancée dans le nord de la Syrie, a fait savoir le Président Recep Tayyip Erdogan. Plus tôt dans la journée de samedi, on a appris que des véhicules de l'armée turque se déplaçaient vers la frontière syrienne.

Ankara envisage de relancer l'opération militaire dans le nord de la Syrie, baptisée Bouclier de l'Euphrate, et d'élargir sa zone d'action, a déclaré samedi le Président turc Recepp Tayyip Erdogan, cité par le journal Milliyet.

«Nous sommes résolument décidés à porter un coup de poignard en plein cœur du terrorisme en Syrie à l'aide de l'opération Bouclier de l'Euphrate et à élargir sa zone d'action. Dans les plus brefs délais, nous entreprendrons de nouvelles démarches importantes dans ce sens», a déclaré le dirigeant turc.

L'armée turque avait lancé l'opération Bouclier de l'Euphrate contre les terroristes de Daech dans le nord de la Syrie le 24 août 2016. Les unités turques et leurs alliés de l'opposition syrienne ont pris le contrôle de la ville frontalière de Jarablus et de la ville d'Al-Bab. Recep Tayyip Erdogan avait

Un soldat de l'armée turque sur un avant-poste près de la ville de Kilis, dans le sud-est de la Turquie, à côté du mur que le pays avait construit pour renforcer la sécurité sur sa frontière avec la Syrie, le 2 mars 2017 - Sputnik France
Des obusiers et un char turcs déployés sur la frontière turco-syrienne
antérieurement déclaré que l'opération turque en Syrie avait pour objectif de libérer une région frontalière de 5 000 km2 et d'y créer une zone de sécurité destinée à accueillir les réfugiés.

L'État turc ayant agi sans l'aval de Damas, les autorités syriennes ont accusé Ankara d'avoir violé la souveraineté de leur pays.
Le 29 mars, le Conseil de sécurité nationale de Turquie a annoncé la fin de l'opération. Ankara n'a toutefois pas exclu d'autres opérations militaires dans ce pays proche-oriental si «sa sécurité est menacée».

Plus tôt dans la journée de samedi, l'agence Anadolu avait annoncé que la Turquie avait déployé du matériel militaire lourd à la frontière avec la Syrie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала