Pyongyang: pas de négociations sur le nucléaire tant que les «États-Unis nous menaceront»

© Sputnik . Iliya Pitalev / Aller dans la banque de photosUn défilé militaire à Pyongyang
Un défilé militaire à Pyongyang - Sputnik France
La Corée du Nord a fermement condamné lundi le nouveau paquet de sanctions imposées par l’Onu, déclarant qu’elle ne négocierait pas ses programmes nucléaires tant qu’elle sera menacée par les États-Unis et que la résolution de l’Onu n’était pour Pyongyang rien d’autre qu'une «violation» de sa souveraineté.

Pour Pyongyang, les nouvelles sanctions adoptées samedi par le Conseil de sécurité de l'Onu constituent «une violation violente» de sa souveraineté, annonce un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Avant tout, nous condamnons et rejetons fermement la résolution sanctionnelle du Conseil de sécurité de l'Onu, ficelée par les États-Unis et les forces hostiles, comme une violation violente de la souveraineté de notre république», peut-on lire.

Tant que la menace nucléaire contre la république persistera, Pyongyang refusera, par ailleurs, de discuter son programme balistique et nucléaire.

«Nous ne mettrons pas notre programme de dissuasion nucléaire sur la table de négociations tant que le pays sera menacé par Washington. Pyongyang «ne reculera pas d'un seul pas s'agissant du renforcement de sa puissance nucléaire», est-il ajouté.

Séoul - Sputnik France
Pyongyang refuse de négocier avec Séoul
Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté la résolution durcissant les sanctions à l'encontre de Pyongyang. L'initiative a été soutenue par les 15 États y siégeant, dont la Russie et la Chine.

Le document introduit notamment une interdiction sur les exportations nord-coréennes de toute une série de minéraux et d'aliments, dont le charbon, le fer, le plomb et les fruits de mer, ce qui permettra de réduire de un milliard de dollars les recettes de Pyongyang qui atteignent actuellement près de trois milliards de dollars. Le texte de la résolution contient d'autres restrictions, y compris des mesures à l'encontre de personnes morales et physiques liées aux programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord.

Les sanctions font suite aux tests de missiles effectués par Pyongyang.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала