Tokyo s'apprête-il à réviser l'accord sur le statut des bases US au Japon?

Le ministre japonais chargé d’Okinawa a appelé à réexaminer l’accord entre le Japon et les USA concernant le déploiement des troupes américaines sur le terrain, en lien avec le crash récent d’un avion hybride US Osprey et la réticence de Washington de suspendre les vols des avions de ce type afin d'en identifier les causes.

Tetsuma Esaki, secrétaire d'État auprès du Premier ministre japonais, chargé d'Okinawa, s'est prononcé lors d'une conférence de presse pour réviser l'accord avec les États-Unis sur le statut des troupes américaines.

«Il faut réviser encore un peu l'accord sur le statut des forces», a-t-il déclaré, cité par l'agence Kyodo, «le gouvernement doit répondre aux sentiments de la population locale et dire aux États-Unis tout ce qu'il faut dire, même si cela prend du temps, il est nécessaire de parler».

Toujours selon Kyodo, M.Esaki est chargé de la promotion de l'économie de la préfecture d'Okinawa et il est assez étrange de sa part d'aborder une question aussi délicate que le réexamen du statut des troupes américaines.

Un MV-22B Osprey - Sputnik France
Les autorités d'Okinawa protestent contre les vols d'avions hybrides US Osprey
Sa déclaration a été faite dans le cadre des demandes du vice-gouverneur de la préfecture de Fujiikawa Moritake au commandant du 3e corps expéditionnaire des Marines américaines Lawrence Nicholson de suspendre les vols d'avions hybrides Osprey (pouvant décoller et se poser verticalement ou horizontalement) qui continuent malgré les protestations, afin de déterminer les raisons du crash récent d'un avion de ce type près des côtes australiennes.

Le commandant US a de son côté répondu que des avions hybrides volaient dans le monde entier, faisant ainsi comprendre que l'armée américaine n'avait pas l'intention de suspendre les vols.

Base militaire US à Ginowan - Sputnik France
Okinawa: les États-Unis rendent au Japon 4 ha de leur base militaire
Toutefois, le Japon est préoccupé par les questions de sécurité lors de l'utilisation de ces appareils. Ils sont en effet dotés d'ailes tournantes qui transforment l'appareil tantôt en avion, tantôt en hélicoptère. La moindre erreur commise lors du pilotage est capable de provoquer un accident grave.

En outre, les habitants d'Okinawa et les autorités locales ont à maintes reprises manifesté contre la présence des bases militaires américaines.

L'île d'Okinawa ne constitue que 0,6% du territoire japonais, mais elle abrite la plupart des sites militaires américains déployés au Japon, y compris la plus grande base aérienne située hors des États-Unis. Près d'un cinquième de la superficie de l'île est occupé par des bases, des aérodromes et des terrains militaires américains, l'emplacement étant jugé stratégique en Asie.

L'accord sur le statut des forces américaines, en date de 1960, libère le personnel militaire et civil des bases américaines au Japon de la responsabilité juridique pour des délits commis dans l'exercice des fonctions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала