Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les pays arabes bloquent la route à Israël au Conseil de sécurité

S'abonner
Plusieurs pays islamiques ont lancé des consultations pour empêcher l'adhésion d'Israël au groupe des membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies.

Tel Aviv a confirmé vouloir se battre pour une place au Conseil de sécurité et mène le travail nécessaire au niveau politique et diplomatique. Le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) estime que l'adhésion d'un pays à l'un des principaux organes de l'Onu ne doit pas dépendre des différends politiques entre l'État candidat et d'autres gouvernements. Selon le quotidien Izvestia.

Bande de Gaza: l'aviation israélienne frappe en représailles les positions du Hamas - Sputnik France
L'aviation israélienne frappe la bande de Gaza en représailles, des blessés
Certains pays arabes et islamiques craignent qu'une représentation israélienne au Conseil de sécurité des Nations unies mène à un durcissement de la ligne anti-arabe. A cet égard, des consultations sont en cours pour empêcher l'adhésion de Tel Aviv au groupe des dix membres non permanents du Conseil.

Le Conseil de sécurité des Nations unies compte 15 membres, dont 5 permanents — la Russie, la Chine, les USA, la France et le Royaume-Uni — disposant du droit de veto durant le vote sur des résolutions. Les autres membres sont élus par l'Assemblée générale de l'Onu pour une durée de 2 ans — cinq membres chaque année — et qui n'en disposent pas. Les places sont réparties selon des critères géographiques: cinq pays d'Afrique et d'Asie, un pays d'Europe de l'Est, deux pays d'Amérique latine et des Caraïbes et deux pays pour l'Europe occidentale. Depuis la naissance de l'Onu, Israël n'a encore jamais été membre non permanent du Conseil de sécurité.

Fronteira entre Israel e Faixa de Gaza - Sputnik France
Une nouvelle roquette palestinienne s'abat sur le territoire israélien
«Cette fois, Tel Aviv a bien l'intention d'intégrer l'institution», déclare la députée israélienne Ksenia Svetlova.

«La Ligue arabe tente de saboter l'élection d'Israël en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Elle adresse également cette requête aux États membres du Mouvement des non-alignés, y compris en Afrique et en Amérique latine», note Ksenia Svetlova.

La députée rappelle que le premier ministre Benjamin Netanyahu s'est récemment rendu en tournée dans les pays d'Afrique et que, pendant les entretiens avec ses homologues, la question de l'adhésion d'Israël au Conseil de sécurité des Nations unies avait également été soulevée.

Tel Aviv ne reconnaît pas la plupart des membres de la Ligue arabe, plusieurs autres pays islamiques, ainsi que la Corée du Nord. Le Mouvement des non-alignés, apparu pendant la Guerre froide, regroupe 120 pays autour du principe de non-alignement militaire. Autrement dit, la question de l'adhésion de Tel Aviv au Conseil de sécurité reste en suspens.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала