Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Médecins sans frontières «jette l’éponge», Defend Europe salue cette décision

S'abonner
L’organisation non gouvernementale Médecins sans frontières (MSF) a annoncé la suspension de ses opérations de sauvetage de migrants en Méditerranée. Le mouvement français Génération identitaire, qui s’oppose à cette ONG et ses démarches, a salué une telle décision.

Médecins sans frontières a décidé de suspendre ses opérations en Méditerranée à cause de la menace que représentent, d'après elle, les gardes-côtes libyens, relate les médias français.

«Nous suspendons nos activités parce que nous estimons que l'attitude menaçante des gardes-côtes libyens est très sérieuse et que nous ne pouvons pas mettre nos collègues en danger», a précisé Loris de Filippi, président de l'antenne italienne de MSF, cité par le Figaro.

Migrants en Méditerranée - Sputnik France
Migrants: Génération identitaire s’explique sur l’affaire des bateaux
En apprenant la nouvelle, le mouvement français Génération identitaire, qui avait lancé l'opération Defend Europe visant à «bloquer le travail des bateaux des ONG au départ des ports européens», a félicité MSF pour sa décision, lit-on sur le site des jeunes identitaires européens.

Selon Génération identitaire, «les opérations sauvages en Méditerranée n'ont rien d'humanitaires, ses donateurs et les autorités libyennes se sont chargés de le lui rappeler».

Depuis 2015, l'Europe traverse la crise migratoire la plus importante depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Selon l'Onu, l'année 2016 a été la plus meurtrière pour les réfugiés qui tentent de se rendre en Europe par la Méditerranée: plus de 3.800 personnes sont mortes en tentant la traversée alors même qu'elles étaient trois fois moins à suivre cet itinéraire. Le triste record avait été précédemment établi en 2015 avec 3.771 victimes.

Selon les estimations de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), depuis le début de 2017, 54.000 réfugiés sont arrivés en Europe par la voie maritime, alors que 1.316 personnes ont trouvé la mort en tentant de franchir la Méditerranée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала