Les USA préparent l'île de Guam à une éventuelle frappe nucléaire de la Corée du Nord

© AFP 2022 Robert TenorioGuam
Guam - Sputnik France
Les autorités de l'île de Guam, territoire non incorporé des États-Unis dans l'océan Pacifique, recommandent aux habitants de ne pas regarder le champignon nucléaire en cas d'attaque nord-coréenne. Suite à l'escalade du conflit sur la péninsule coréenne, Guam pourrait en effet se transformer en cible pour les missiles nord-coréens.

Dans le même temps, les USA se préparent sérieusement à protéger leurs territoires contre les missiles de Pyongyang. Selon le site d'information Gazeta.ru.

Sanctions - Sputnik France
Pékin suspend les importations nord-coréennes de fer, minerais et fruits de mer
La direction de la sécurité nationale de Guam a publié sur son site un guide de situation d'urgence pour se préparer à une attaque de missile imminente, qui contient des recommandations sur le comportement à adopter en cas de frappe nucléaire.

Ce document contient des conseils tels que «ne regardez pas le flash ou le champignon nucléaire: ils peuvent vous aveugler».

De plus, la brochure contient des recommandations pour le choix et l'organisation d'un abri sûr, ainsi que pour éliminer les traces radioactives sur les vêtements, la peau et les cheveux.

Le 9 août, les représentants des forces stratégiques de la Corée du Nord ont annoncé élaborer un plan de frappe de missile contre les sites militaires des USA sur l'île de Guam — la base aérienne américaine d'Andersen et la base navale d'Apra Harbor.

Moon Jae-in - Sputnik France
Et si la Corée du Sud devait protéger les USA des missiles de Pyongyang?
Pyongyang, selon ses dirigeants, est «poussé à recourir à de telles démarches pour réagir aux vols de bombardiers stratégiques américains près de la péninsule coréenne».

Le président américain Donald Trump a immédiatement réagi en menaçant la Corée du Nord de lui faire subir «le feu et la rage», avant d'écrire sur Twitter que toutes les armes américaines étaient «déjà chargées» et que les USA étaient prêts à contrer la menace nord-coréenne «par la force».

Plus tôt la chaîne NBC, se référant à des sources militaires, rapportait que le Pentagone avait un plan de frappe préventive contre 20 sites destinés aux lancements de missiles en Corée du Nord «si Donald Trump signait un tel décret».

Les experts militaires américains prédisent qu'en cas de conflit armé, la Corée du Nord tirerait une rafale de missiles ordinaires contre la Corée du Sud. Cependant, les essais concluants des systèmes antimissiles nord-coréens ces derniers mois ont renforcé la certitude des USA qu'il serait probablement nécessaire de parer des attaques portées directement contre le territoire américain.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала