Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moteurs ukrainiens de fusées nord-coréennes: l'Ambassade US à Kiev n'a pas de réponse

© REUTERS / Gleb GaranichKiev
Kiev - Sputnik France
S'abonner
La mission diplomatique américaine en poste à Kiev s’est révélée incapable de dire si les États-Unis feraient une requête auprès des autorités ukrainiennes pour obtenir plus d’informations sur une possible implication de l’Ukraine dans les livraisons de moteurs de fusée à Pyongyang.

Kim Jong-un, leader  de la Corée du Nord - Sputnik France
Evidemment, la Corée du Nord s’inspire des moteurs ukrainiens pour ses missiles…
L'Ambassade américaine à Kiev a refusé mercredi de réagir à la polémique montante autour de l'origine des moteurs de fusées nord-coréennes. Selon une étude de l'expert Michael Elleman publiée lundi par l'International Institute for Strategic Studies (IISS), les engins utilisés lors des derniers essais nord-coréens étaient dotés de moteurs réalisés sur la base du RD-250, un moteur qui était jadis fabriqué par une usine de l'ex-Union soviétique dans ce qui est aujourd'hui l'Ukraine.

«Je suis incapable de vous dire quoi que ce soit à ce sujet, je n'ai pas de réponse à votre question. On dispose à ce moment de réponses obtenues lors d'un point presse tenu par le département d'État et je n'ai rien à y ajouter», a indiqué le service de presse de l'Ambassade à la question de savoir si le service diplomatique envisageait de faire une requête officielle auprès des autorités ukrainiennes.

Donald Trump et Kim Jong-un - Sputnik France
Corée du Nord: Trump salue la décision "sage" de Kim Jong-Un sur Guam
Alexandre Tourtchinov, secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, n'a pas tardé à réagir à cette publication, déclarant que les entreprises de défense et de l'aérospatiale ukrainiennes n'avaient livré ni armements, ni technologies militaires à Pyongyang. Le bureau de construction Ioujmach a également nié avoir tout lien avec le programme balistique ukrainien.

Toutefois, le constructeur en chef de Ioujmach a déclaré ce mardi qu'en 2012 deux citoyens nord-coréens avaient été jugés pour espionnage dans l'usine et n'a pas exclu que quelqu'un ait pu fabriquer une réplique du moteur ukrainien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала