Les USA veulent réapprendre à leurs missiles Tomahawk à frapper les cibles mobiles

© AP Photo / US NAVYUn missile de croisière Tomahawk américain
Un missile de croisière Tomahawk américain - Sputnik France
Durant la période postsoviétique, les Etats-Unis ont renoncé aux missiles mer-mer Tomahawk, mais le Pentagone pourrait en avoir de nouveau besoin...

La société Raytheon et la Marine américaine ont annoncé mettre au point un matériel destiné à transformer les missiles de croisière Tomahawk existants, qui ne sont capables de frapper que les cibles immobiles, en missiles mer-mer capables d'attaquer des cibles mobiles, écrit le site USNI News.

A Tomahawk cruise missile launches from the bow of the US Navy cruiser USS Philippine Sea at targets throughout Yugoslavia and Kosovo, 24 March, 1999. - Sputnik France
Les États-Unis tirent des missiles Tomahawk sur une base aérienne en Syrie

Raytheon estime que les travaux de conception d'une tête chercheuse devant équiper les missiles mer-mer prendront deux ans. Cette tête sera beaucoup plus complexe que celle qui équipe les missiles existants destinés à frapper des cibles immobiles. Elle est appelée à aider les missiles à frapper des cibles mobiles. A la différence des missiles russes Kalibr, les Tomahawk sont capables de ne voler qu'à une vitesse subsonique. Aussi peuvent-ils mettre jusqu'à deux heures avant d'atteindre leur cible. Au bout de ces deux heures, la cible peut changer ses coordonnées et les missiles seront obligés de la rechercher, tâche difficile en l'absence de tête chercheuse perfectionnée.

Deux années supplémentaires seront nécessaires pour tester le nouveau matériel et ce n'est qu'après que la Marine US pourra rééquiper ses missiles de croisière Tomahawk, les transformant en version mer-mer.

Actuellement, la Marine américaine compte 4.000 missiles Tomahawk.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала