Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les terroristes utiliseront-ils bientôt des drones bourrés d'explosifs en Europe?

CC0 / Pixabay / Drone
Drone - Sputnik France
S'abonner
Pour l'instant, les terroristes se servent de «moyens basiques» pour perpétrer leurs attentats en Europe, mais viendra le temps où ils auront recours à des drones bourrés d'explosifs, estime un expert en terrorisme

A l'avenir, les terroristes opérant dans les grandes villes européennes pourraient se servir de drones bourrés d'explosifs, estime Rolf Tophoven, le directeur de l'institut des problèmes liés au terrorisme et responsable de la politique dans le domaine de la sécurité de la ville d'Essen.

«Dans le cas du terrorisme, il faut toujours songer à l'impossible. Si l'on protège aujourd'hui le centre-ville, un attentat terroriste peut être perpétré par un drone piégé. Ce n'est qu'une question de temps, et de quantité de kilos d'explosifs qu'il [le drone] sera capable de porter», a indiqué l'expert en terrorisme dans une interview accordée au quotidien autrichien Kurier.

A policemen stand as he blocks the street to a cordoned off area after a van ploughed into the crowd, injuring several persons on the Rambla in Barcelona on August 17, 2017 - Sputnik France
Daech revendique l'attentat de Barcelone

Selon lui, «les affirmations selon lesquelles les terroristes disposent de l'arme nucléaire sont complètement absurdes, puisque actuellement, ils se servent de moyens simples».

«Les terroristes modernes peuvent acheter dans un supermarché un couteau, par exemple. Si on érige partout des piliers en béton, un terroriste se rendra tout simplement à la cathédrale Saint-Etienne [située au centre de Vienne, ndlr] et fera des victimes parmi les croyants», a estimé l'interlocuteur du journal.

L'expert en terrorisme est certain que Barcelone, ville très touristique considérée sans risques, était devenue la cible du moment des terroristes, qui voulaient attirer un maximum d'attention sur leur crime.

«Barcelone ne sera pas la dernière ville à être frappée, mais il y a un moyen d'y remédier, c'est de renoncer à annoncer ces informations en Une des médias. Les terroristes s'y intéresseront alors moins», a assuré l'expert.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала