Que s’est-il vraiment passé hier soir en gare de Nîmes?

© AFP 2022 Jaime Reina A picture taken on August 19, 2017 shows police officers outside the train station of Nimes, following its evacuation after suspicious activities were reported.
A picture taken on August 19, 2017 shows police officers outside the train station of Nimes, following its evacuation after suspicious activities were reported. - Sputnik France
Hier soir, la gare de Nîmes a été évacuée en urgence «en raison de la présence d’individus armés». Certains médias ont même évoqué des tirs sur les lieux, tandis que des internautes, effrayés par les attentats récents, exprimaient leur crainte sur les réseaux sociaux. Que s’est-il réellement passé samedi soir dans le Gard?

La police française - Sputnik France
La gare de Nîmes évacuée d’urgence face à la présence d’individus armés
Samedi 19 août vers 21H15, la gare de Nîmes, située sur le territoire de la commune de Nîmes a été évacuée à cause d'un individu armé, les policiers ont bouclé le périmètre. Dans le contexte des récentes attaques en Espagne, cet incident a immédiatement suscité une vague de panique, certains médias espagnols ayant même évoqué des tirs.

En réalité, les forces de l'ordre ont été mobilisées et un homme portant pistolet d'alarme a été interpellé. La gare a été partiellement rouverte vers 23h00.

«Nous avons eu un signalement inquiétant indiquant qu'un homme armé était entré en gare de Nîmes. Les forces de l'ordre sont arrivées rapidement sur les lieux, ont évacué la gare en établissant un périmètre de sécurité et ont fait les vérifications d'usage dans la gare et dans un TGV qui se trouvait à quai» a indiqué la préfecture citée par l'AFP.

La préfecture a également souligné qu'il n'y avait eu aucune fusillade, précisant qu'un homme correspondant au signalement et vu également sur les images de vidéosurveillance avait été interpellé et placé en garde à vue samedi soir.

Eine Polizistin mit Gasflaschen im Hintergrund in Alcanar - Sputnik France
Des voisins français des terroristes d’Alcanar craignaient de les dénoncer à la police
Une fourgonnette a percuté la foule jeudi près de l'avenue piétonne La Rambla, dans le quartier touristique de Barcelone. Daech a revendiqué cette attaque. Une autre fourgonnette a foncé sur des passants à Cambrils, à 120 km de Barcelone, quelques heures plus tard. L'opération spéciale lancée par la police à Cambrils a permis d'éliminer quatre terroristes et d'en blesser un cinquième, qui a ensuite succombé à ses blessures. Selon un dernier bilan, les attaques en Catalogne ont fait 15 morts et 130 blessés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала