Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La réputation de la flotte américaine émoussée par le destroyer USS John McCain

S'abonner
Les navires militaires américains entrent de plus en plus souvent en collision dans l'océan Pacifique. Lundi 21 août, c'est le destroyer USS John McCain qui a été percuté par le pétrolier Alnic MC près du détroit de Malacca, au large de Singapour.

L'accident a fait plusieurs victimes: 10 membres d'équipage du destroyer sont portés disparus et 5 autres ont été blessés. Le navire civil n'a aucune victime à déplorer. Selon la revue en ligne Vzgliad.

Le sénateur républicain John McCain — le navire a été baptisé en l'honneur de son père et de son grand-père, tous les deux amiraux — a été parmi les premiers à regretter l'accident.

The U.S. Navy guided-missile destroyer USS John S. McCain is seen after a collision, in Singapore waters August 21, 2017. - Sputnik France
Les restes de marins retrouvés dans des compartiments de l’USS John S. McCain
Le commandement de la 7e flotte américaine a promis de mener prochainement une enquête sur l'incident. Pendant ce temps, des opérations de sauvetage ont été organisées sur place. Aucune information n'a encore été rapportée sur les marins disparus. 4 personnes blessées ont été évacuées à l'hôpital par un hélicoptère Sa 330 Puma de la marine de Singapour, le cinquième blessé n'a pas besoin d'évacuation. Des navires militaires de Singapour et de Malaisie ont déjà été envoyés au secours des victimes de l'accident, ainsi que le navire de débarquement universel des USA, America.

La collision de navires en mer, qui plus est impliquant un destroyer, est assez extraordinaire. C'est pourtant le deuxième accident dans le Pacifique en deux mois impliquant un navire de la 7e flotte américaine.

The U.S. Navy warship USS John McCain, an Arleigh-Burke class destroyer. File photo - Sputnik France
L’US Navy explique la collision du destroyer John McCain avec un pétrolier
Fin juin, le destroyer USS Fitzgerald avait percuté un cargo philippin dans les eaux du Japon. Cet accident avait fait 7 morts parmi les marins américains.

Quelques jours avant l'incident impliquant l'USS Jon McCain, le commandement de la marine américaine avait de facto reconnu sa responsabilité dans l'incident survenu deux mois plus tôt. Il avait renvoyé le commandant de l'USS Fitzgerald et sanctionné d'autres officiers, même si l'enquête sur la collision n'était pas encore terminée.

L'USS John McCain naviguait à l'est du détroit de Malacca pour effectuer une escale de «routine» au port de Singapour. Mais à 6h24, heure de Tokyo, il a été percuté à l'arrière-gauche par le cargo Alnic MC. On ignore encore les circonstances de l'accident. Le navire américain a été sérieusement endommagé mais est resté à flot grâce aux efforts de l'équipage et a pu rejoindre le port de Singapour. Le cargo s'en est tiré avec des dommages mineurs à la proue.

L'USS John McCain est un destroyer doté de missiles guidés de classe Arleigh Burke. Exploité depuis 1992, il fait partie de la 7e flotte américaine.

Ce grand navire de plus de 8.000 tonnes de déplacement d'eau mesure plus de 150 m de long, 20 m de large et embarque 338 hommes.

Il a participé à l'invasion des USA en Irak en 2003, pendant laquelle il a tiré 39 missiles Tomahawk.

L'US Navy - Sputnik France
L'US Navy ordonne une «pause opérationnelle» pour éviter de nouveaux accidents
«De telles collisions sont très rares et deux incidents pendant l'été, tous les deux impliquant la 7e flotte basée au Japon: c'est consternant», déclare le vétéran de la marine américaine David Larter.

Cependant, les aventures de la flotte américaine dans l'océan Pacifique ne se liment pas à ces deux accidents.

En février dernier, le croiseur lance-missiles USS Antietam s'est échoué dans la baie de Tokyo en endommageant ses deux hélices, ainsi que le moyeu de l'une d'elles. Coût des réparations: 4,2 millions de dollars.

Personne n'a été blessé mais près de 4.200 litres d'huile pour les systèmes hydrauliques ont été déversés dans la mer. De plus, en mai dernier un autre croiseur, l'USS Lake Champlain, a percuté un navire de pêche sud-coréen dans les eaux internationales près de la péninsule coréenne. L'accident n'avait pas fait de victimes et les deux navires étaient restés à flot.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала