Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Riyad va-t-il promettre son propre «feu et colère» à Doha et Téhéran?

© AFP 2021 Hassan AmmarRiyad
Riyad - Sputnik France
S'abonner
La décision du Qatar de restaurer ses relations diplomatiques avec l’Iran, annoncée sur fond de fortes tensions entre Doha et ses voisins, pourrait pousser entraîner une nouvelle escalade dans la région. En particulier, la démarche qatarie pourrait provoquer la colère de l’Arabie saoudite.

La crise impliquant le Qatar et ses voisins pourrait s'aggraver considérablement suite à la décision de Doha de relancer ses relations diplomatiques avec Téhéran, signale le journal The Independent. De fait, la décision qatarie aurait mis en colère l'Arabie saoudite, principal instigateur de la campagne contre Doha.

Doha - Sputnik France
Doha se rapproche de Téhéran pour former un nouveau bloc d’opposition à Riyad
Selon le journal, la crise démontre que l'Arabie saoudite se trouve dans une situation compliquée, parce qu'elle n'a pas réussi à prévoir correctement les conséquences du blocus imposé contre le Qatar. Doha pour sa part a reconnu être affecté par la pression des voisins, mais se présente comme un pays suffisamment fort économiquement pour s'y opposer.

Selon l'agence Reuters, le Qatar a annoncé mercredi 23 août sa décision de renvoyer son ambassadeur en Iran. Il avait été rappelé début 2016 pour protester contre le saccage des représentations diplomatiques de l'Arabie saoudite en Iran par des manifestants en colère.

Le Qatar avait rappelé son ambassadeur à Téhéran en janvier 2016, après la rupture des relations diplomatiques entre l'Arabie saoudite et l'Iran, Riyad accusant Téhéran de ne pas avoir cherché à protéger son ambassade dans la capitale iranienne et son consulat à Méched après leur saccage par des manifestants.

Doha, la capital de Catar - Sputnik France
Le Qatar annonce le retour de son ambassadeur en Iran
Les manifestants protestaient contre l'exécution par l'Arabie saoudite, pays sunnite, d'un éminent religieux chiite accusé de terrorisme.

La crise diplomatique autour du Qatar s'est révélée au grand jour lorsque plusieurs pays du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn et Émirats arabes unis) plus l'Égypte ont décidé en juin de rompre leurs relations diplomatiques et commerciales avec Doha qu'ils accusent de soutenir le terrorisme.

Les quatre pays sunnites accusent le Qatar de vouloir se rapprocher de l'Iran, leur grand ennemi chiite. Doha ne comprend pas et fait valoir que d'autres pays du Golfe entretiennent d'excellentes relations avec Téhéran.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала