Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Destruction d’écoles palestiniennes: l’éducation, meilleure arme contre la radicalisation

© REUTERS / Mussa QawasmaPalestinian schoolchildren attend a lesson inside a tent in the West Bank village of Jubbet Al Dhib
Palestinian schoolchildren attend a lesson inside a tent in the West Bank village of Jubbet Al Dhib - Sputnik France
S'abonner
Quoique l’UE ait protesté contre la démolition par l’État hébreu d’écoles palestiniennes, il est peu probable que sa voix se fasse entendre en Israël, considère dans un commentaire donné à Sputnik un député français membre de la Commission des affaires sociales qui juge les mesures de Tel Aviv contraires à ses propres intérêts.

Justifiant ces mesures par l’absence de permis de construire, Israël a démantelé au début de cette semaine des écoles maternelles et primaires palestiniennes en Cisjordanie, dont la construction avait été financée par l’Union européenne. Cette dernière n’a pas tardé à dénoncer les actions du gouvernement israélien, le sommant de cesser les démolitions «conformément à ses obligations en tant que puissance occupante en vertu du droit international humanitaire». Sputnik a invité Gérard Bapt, député français membre de la Commission des affaires sociales, à commenter la situation et à évaluer les chances qu’Israël prenne ne considération la position de l’UE.

Ce dernier trouve qu’il est désolant de priver les enfants palestiniens d’écoles la veille de la rentrée scolaire. D’ailleurs, d’après lui, c’est contraire aux intérêts d’Israël.

«Ces situations sont désolantes parce que la meilleure façon de lutter contre les extrémistes et notamment le terrorisme, c’est l’éducation», explique-t-il.

Commentant le fait même du financement par l’UE de bâtiments en l’absence de permis de construire, il accepte qu’une enquête s’impose, mais souligne que «dans la mesure où ces constructions ont été faites sur des territoires administrés par l’autorité palestinienne ou des territoires considérés comme zone militaire, sur le plan juridique israélien il y a quelque chose à voir».

École, Palestine - Sputnik France
Israël détruit des écoles palestiniennes: «l’école dont j’ai tant rêvé n’existe plus»
À la question de savoir s’il était possible qu’Israël prenne en considération la voix de l’UE, il répond que l’État hébreu n’est pas un pays sensible aux pressions internationales.

«Ce qu’il faudrait, c’est qu’une ONG israélienne porte l’affaire devant une juridiction israélienne. La cour de justice peut faire preuve d’indépendance et d’impartialité, elle l’a démontré à plusieurs reprises», a-t-il expliqué.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала