Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington admet s'être trompé dans ses évaluations des actions de Pyongyang

© AFP 2021 Brendan SmialowskiA view of the Capitol dome is seen on Capitol Hill March 23, 2017 in Washington,DC.
A view of the Capitol dome is seen on Capitol Hill March 23, 2017 in Washington,DC. - Sputnik France
S'abonner
Donald Trump et Rex Tillerson avaient salué une certaine «retenue» de Pyongyang qui a pourtant effectué samedi des tirs de missiles balistiques malgré les menaces de Washington et les résolutions de l'Onu. Face à cette nouvelle «provocation», Rex Tillerson a dû admettre qu'ils se sont trompés sur le compte de Kim Jong-un.

Après avoir qualifié les nouveaux tirs de missiles nord-coréens de «provocation», le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a reconnu que lui et le Président Donald Trump s'étaient probablement trop hâtés dans leurs évaluations de la «retenue» de Pyongyang.

Rex Tillerson, the former chairman and chief executive officer of Exxon Mobil, testifies during a Senate Foreign Relations Committee confirmation hearing to become U.S. Secretary of State on Capitol Hill in Washington, U.S. - Sputnik France
Les USA continueront à exercer «une pression pacifique» sur la Corée du Nord

À la question d'un journaliste de Fox News voulant savoir s'ils s'étaient tous deux trompés quant aux intentions de Pyongyang, Rex Tillerson a indiqué que les autorités nord-coréennes leur avaient clairement fait savoir qu'elles n'étaient pas encore «prêtes à changer complètement leur position».

«Je ne sais pas si nous nous trompons […]. Cela va prendre du temps pour le savoir», a ajouté Rex Tillerson.

Pyongyang a tiré samedi matin plusieurs missiles vraisemblablement balistiques en direction de la mer du Japon, rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap, se référant au Comité des chefs d'état-major interarmées du pays.

Corée du Nord - Sputnik France
Pyongyang réclame à l’Onu de discuter des manœuvres USA-Corée du Sud

Les militaires sud-coréens précisent que les tirs ont été effectués vers 6h49 depuis la province du Kangwon, dans le sud-est du pays. Ils ont parcouru plus de 250 km en direction du nord-est.

Les tensions se sont exacerbées début août, quand le Président américain Donald Trump a menacé de déchaîner «le feu et la colère» sur le Nord. Le dirigeant nord-coréen a répliqué en promettant de tirer une salve de missiles à proximité du territoire américain de Guam, dans le Pacifique, projet qu'il a finalement décidé de ne pas mettre immédiatement à exécution.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала