Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Pyongyang ne veut pas la guerre mais le statut de puissance nucléaire»

© Sputnik . Ilya Pitalev  / Aller dans la banque de photosDéfilé militaire à Pyongyang
Défilé militaire à Pyongyang - Sputnik France
S'abonner
Pour Richard Weitz du Hudson Institute, la Corée du Nord pousse Washington et Moscou à reconnaître son droit de posséder l'arme nucléaire.

North Korean leader Kim Jong Un guides a target-striking contest of the special operation forces of the Korean People's Army (KPA) to occupy islands in this undated picture provided by KCNA in Pyongyang on August 25, 2017. - Sputnik France
Renseignement sud-coréen: Pyongyang sur le point d’effectuer un nouvel essai nucléaire
Pyongyang cherche à forcer la communauté internationale à reconnaître la Corée du Nord en tant que puissance nucléaire, estime le directeur du Centre d'analyse militaire et politique du Hudson Institute, Richard Weitz.

«La Corée du Nord ne veut pas la guerre, mais elle tente de pousser les États-Unis, la Russie et d'autres pays à la reconnaître définitivement comme un État doté de l'arme nucléaire», a déclaré l'expert.

Selon lui, la communauté internationale ne dispose actuellement pas de bons instruments pour réagir aux démarches de Pyongyang car «ni la diplomatie, ni les sanctions, ni les contre-mesures militaires n'ont produit d'effet» sur ce dossier.

Le tir de missile nord-coréen couvert à la télé - Sputnik France
Le missile tiré par Pyongyang aurait pu atteindre Guam
Dans la nuit de lundi à mardi, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile qui a survolé le Japon avant de s'écraser dans l'océan Pacifique. Le lancement a provoqué un tollé international, le Premier ministre japonais Shinzo Abe ayant évoqué «une grave menace pour la nation».

Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira d'urgence mardi soir pour discuter du dernier tir de missile nord-coréen.

Depuis 2006, Pyongyang a réalisé cinq essais nucléaires, qui lui ont valu d'être soumis à plusieurs volets de sanctions internationales. Elles ne l'ont cependant pas amené à renoncer au développement de l'arme atomique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала