Malgré les sanctions, la Russie suscite «toujours l’intérêt des entreprises françaises»

© AFP 2022 Boyan Topalofffeu vert
feu vert - Sputnik France
Réunion bilatérale France-Russie au siège du MEDEF ce mardi 29 août en présence de Maxime Orechkine, ministre du Développement économique, qui rencontrait ainsi dans les bureaux de l’organisation patronale les représentants des principales entreprises françaises implantées en Russie.

La place de Paris bruissait ce matin du mardi 29 août de bruits sur l'université d'été du MEDEF, où de nombreux ministres français seront présents. En marge de l'évènement, se déroulait aussi ce même matin au siège de l'organisation patronale une réunion bilatérale France-Russie entre les grandes entreprises françaises implantées en Russie et une délégation russe menée par Maxime Orechkine, ministre du Développement économique russe.

Euro - Sputnik France
L'euro grimpe face à un dollar déprimé par les inquiétudes géopolitiques
Renault, Total, Sanofi, Moët Hennessy, tous ces fleurons français étaient présents à cette réunion afin d'entendre M. Orechkine s'exprimer sur l'actualité de la coopération bilatérale et les perspectives d'avenir pour les implantations françaises en Russie. Une rencontre qui s'est tenue en majeure partie à huis clos, mais dont on a pu discerner quelques avancées.

Ainsi Yves-Thibault de Silguy, vice-président du MEDEF, résume-t-il rapidement l'importance de l'implantation française en Russie: «3 chiffres: 30 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 170.000 employés et on est le deuxième investisseur étranger dans ce pays.» Le dirigeant du syndicat des patrons français déplore toutefois l'impact des sanctions sur les entreprises françaises: «depuis les sanctions, ça a beaucoup affecté notre commerce notamment agroalimentaire et ça a incité la Russie à développer du contenu local et la production.»

Jacques Sapir - Sputnik France
Russeurope Express
La croissance de l’industrie automobile française en Russie
Borina Andrieu a participé à la rencontre. La directrice générale de Wilmotte & Associés, associé à la construction du centre culturel et spirituel russe, explique que «le ministre a parlé aussi de nouvelles dispositions fiscales». Malgré les sanctions, la Russie suscite toujours «toujours l'intérêt des entreprises françaises, il y a eu quelques témoignages qui parlaient d'une certaine amélioration des conditions pour le développement sur place.» Pour le cabinet d'architectes français, «la Russie nous a permis d'exister d'une autre façon c'est-à-dire qu'on a eu un accès à des projets en Russie d'une envergure telle qu'en termes de réputation, après ça a été très bénéfique.»

L'entretien est à retrouver en intégralité sur ce lien Soundcloud

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала