Mali: des millions de signatures pour une implication militaire de la Russie

Alors qu’Emmanuel Macron détermine les grandes lignes de sa politique étrangère, faisant de la lutte contre le terrorisme la première des priorités, en particulier en Afrique, les patriotes du Mali, soucieux de la sécurité dans leur pays, tournent leurs regards vers la Russie.

Le groupement des patriotes du Mali, une association de la société civile, déclare avoir soumis plusieurs millions de signatures dans le cadre d'une pétition à l'ambassade de Russie à Bamako, annonce la BBC.

Cette initiative vise à solliciter l'appui militaire de la Russie dans un contexte d'insécurité grandissante dans le nord et le centre du Mali.

Malian soldiers stand guard at a checkpoint at the entrance to Timbuktu, Mali, after unknown assailants attacked and withdrew from inside a UN police base in the city, February 5, 2016. - Sputnik France
Dix soldats portés disparus suite à une embuscade islamiste dans le nord du Mali
Le groupement des patriotes du Mali estime que l'insécurité qui prévaut dans le pays perdurera tant que l'armée malienne ne sera pas bien formée et dotée d'un matériel adéquat.

Le Dr Djibril Maiga, vice-président du groupement des patriotes du Mali estime que les forces présentes ne soutiennent pas assez efficacement le pays.

La semaine dernière, le ministre malien de la défense, Tiénan Coulibaly, a participé au forum international militaro-technique de Moscou.

«Nous espérons que la Russie participe au renforcement de l'armée au Mali. La Russie est un grand champion dans la lutte contre le terrorisme, nous espérons qu'elle va faire davantage dans la lutte anti-terroriste au Mali et au Sahel», a déclaré M. Coulibaly cité par la BBC.

Bien que les djihadistes aient été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'Onu, régulièrement visées par des attaques, malgré la signature de l'accord de paix. Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud et le phénomène gagne les pays voisins.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала