Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Brexit: l'UE traite Londres comme elle traitait Athènes auparavant, selon UKIP

CC0 / Pixabay / Brexit
Brexit - Sputnik France
S'abonner
Pour le fondateur du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), Alan Sked, l'UE traite Londres comme elle traitait Athènes lors de la crise de la dette grecque.

Un drapeau européen avec un trou représentant le Brexit - Sputnik France
Brexit: Londres prêt à débourser 40 mds EUR pour le divorce
Les dirigeants européens ont adopté une position malhonnête dans les négociations avec Londres sur le Brexit, a déclaré à Sputnik Alan Sked, fondateur du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

«Ils mènent les négociations de façon malhonnête. Ils nous traitent avec arrogance et nous insultent. Ils ont commencé à traiter le Royaume-Uni tout comme ils traitaient la Grèce lors des négociations sur la dette», affirme M.Sked.

An employee holds British pounds and Euro banknotes in a bank at the main train station in Munich, Germany, June 24, 2016 after Britain voted to leave the European Union in the EU BREXIT referendum - Sputnik France
Divorce coûteux: l'UE accusera des pertes annuelles de 12 mds EUR après le Brexit
Selon lui, Bruxelles exerce des pressions sur le gouvernement britannique pour que ce dernier lui fasse des concessions, notamment sur l'aspect financier du Brexit.

«Une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE, il y aura un énorme trou dans le budget de l'Union, et les autorités européennes ne savent pas comment le remplir (…). C'est pourquoi ils ont désespérément besoin d'argent», a-t-il déclaré.

M.Sked souligne que le gouvernement britannique a clairement exprimé sa position sur toutes les questions relatives à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

«Notre gouvernement leur a présenté un tas de documents et bien expliqué sa position. Il veut commencer à conclure des accords commerciaux avec d'autres pays», souligne l'homme politique.

Pour lui, le Royaume-Uni ferait mieux de sortir des négociations avec Bruxelles s'il veut «avancer sur son chemin».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала