Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Projet de Macron pour un budget de la zone euro: un «nein» fort probable de l’Allemagne

© AP Photo / Julien Warnand, Pool PhotoEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik France
S'abonner
Le Président français a exprimé sa volonté de créer un budget de la zone euro alimenté par une partie des recettes de chaque pays. Mais quel sera volume de ce budget, qui seront les gagnants et les perdants? Deux experts interrogés par Sputnik tentent d’apporter des réponses précises à ces questions.

Le projet portant sur la zone euro présenté par Emmanuel Macron ne sera pas mis en œuvre tant que le gouvernement allemand ne lui donnera son feu vert, a déclaré à Sputnik Michel Santi, économiste et ancien financier franco-suisse, membre fondateur de l'organisation non gouvernementale «Finance Watch».

«Avant de comprendre si la France supporterait ça, il faudrait savoir si l'Allemagne serait d'accord. Ce ne sont que des gesticulations, parce que ça soit 1% ou 4%, de côté de l'Allemagne, ce sera nein. Je ne vois pas pourquoi l'Allemagne, qui a refusé en 2013, accepterait aujourd'hui.»

Et d'ajouter que, sans cet accord, cette initiative «n'est pas réalisable».

L'Institut Montaigne, le Think Tank qui prépare les rapports pour Emmanuel Macron, signale un effet positif du budget commun qui correspondrait à la création d'un espace économique plus intégré. Celui-ci pourrait favoriser une large mobilité des travailleurs et des entreprises. Pourtant, il évoque également un effet négatif, à savoir, la remise en cause du périmètre actuel de l'Union conduisant à une réduction possible de la taille du marché commun européen.

« Si le projet se réalise, un pays comme la Pologne va être éjectée de ce marche restreint. [… ] Mais vous croyez vraiment que les grand pays comme la Pologne vont se laisser faire? Se faire éjecter et être un membre de seconde zone?»

Emmanuel Macron - Sputnik France
L’approfondissement de la zone euro au cœur de la rencontre entre Macron et Draghi
Selon l'autre interlocuteur de Sputnik, Jean-Pascal Gayant, professeur d'économie à l'université du Mans, dans la perspective d'une intégration accrue, «la création d'un budget européen ou l'élargissement du périmètre du budget commun sera rationnel et opportun».

«Cela contribuera à un meilleur fonctionnement de la zone euro. L'exigence supplémentaire est bien sûr une progression de l'intégration politique.»

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала