Macron se souviendra «avec fierté» de ses conversations avec Erdogan

Les échanges de piques entre Paris et Ankara se multiplient! Un ministre turc a rétorqué à Emmanuel Macron qui a récemment ironisé au sujet de la nécessité de s'entretenir régulièrement avec son homologue Recep Tayyip Erdogan. Sa conclusion? Macron devrait être «reconnaissant» d'avoir l'occasion de parler au dirigeant turc.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Macron exprime sa «préoccupation» quant à la détention en Turquie du journaliste Bureau
Un jour, Emmanuel Macron décrira avec fierté dans ses mémoires ses conversations avec le Président Recep Tayyip Erdogan, a déclaré le ministre turc de l'Économie, Nihat Zeybekci, lors de festivités organisées à l'occasion de l'Aïd-el-Kébir.

Ces propos du membre du gouvernement turc font suite à la déclaration ironique lâchée par le Président français aux journalistes de l'hebdomadaire Le Point à qui il a récemment accordé un entretien: Emmanuel Macron a déclaré que la vie du dirigeant d'une des plus grandes puissances mondiales n'était pas aussi «cool» qu'il pouvait le sembler et a cité à titre d'exemple ses entretiens réguliers avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

«La scène internationale n'a pas grand-chose de "cool", vous savez», a-t-il indiqué à ses interlocuteurs.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Ankara suspend la ratification de l’Accord de Paris sur le climat
Prié de donner un exemple, il a répondu: «Je suis aussi celui qui est obligé de parler tous les dix jours à Erdogan». Le Président n'a pourtant pas expliqué ce qu'il entendait par là.

La déclaration de M.Macron à l'encontre de son homologue turc a été jugée humiliante par certains. Pourtant, un de ses conseillers a précisé mercredi soir que ses propos ne relevaient en aucun cas de l'ironie ni d'une critique envers le président turc, informe l'agence Reuters.

Quoi qu'il en soit, Ankara n'a pas tardé à réagir.

M.Macron devrait être «reconnaissant d'avoir l'occasion de communiquer avec le Président Erdogan qui mène une lutte acharnée contre les traîtres qui cherchent à porter préjudice à la Turquie», a déclaré le ministre Nihat Zeybekci.

«Un jour c'est avec fierté que tu décriras dans tes mémoires l'époque où tu communiquais avec Recep Tayyip Erdogan», a-t-il encore dit.

Les conversations téléphoniques entre les deux chefs d'États sont devenues régulières en raison de la détention en Turquie du journaliste français Loup Bureau, soupçonné par Ankara de liens avec une organisation terroriste. Leur dernière communication remonte à dimanche dernier. M. Macron a haussé le ton et exigé la libération rapide de son concitoyen et son retour en France.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала