Plus de 70.000 signatures pour déclarer que «George Soros est un terroriste»

© REUTERS / Luke MacGregorBusiness magnate George Soros arrives to speak at the Open Russia Club in London, Britain June 20, 2016.
Business magnate George Soros arrives to speak at the Open Russia Club in London, Britain June 20, 2016. - Sputnik Afrique
À ce jour, plus de 70.000 Américains ont signé une pétition dans laquelle ils demandent que la Maison-Blanche reconnaisse George Soros en tant que terroriste.

Geroge Soros - Sputnik Afrique
Fondation Soros: spéculations de plusieurs milliards et vente libre de stupéfiants
Une pétition intitulée «Déclarer que George Soros est un terroriste et saisir tous les actifs de ses organisations connexes en vertu des lois RICO (Racketeer Influenced Corrupt Organizations, ndlr) et NDAA (National Defense Authorization Act, ndlr)» a été publiée sur le site officiel de la Maison-Blanche et a déjà reçu 70.861 signatures.

Selon le texte de la pétition, «George Soros a volontairement et sur une base permanente tenté de déstabiliser et de commettre des actes de sédition contre les États-Unis et leur citoyens».

Les signataires appellent ainsi le gouvernement fédéral et le département de la Justice américains à «immédiatement déclarer que George Soros et toutes ses organisations, ainsi que leurs employés, sont des terroristes nationaux» et à «confisquer tous ses actifs personnels et les biens de ses organisations en vertu de la loi sur la confiscation civile (Civil Asset Forfeiture law, ndlr)».

Selon George Soros, l’UE est une «union dysfonctionnelle» - Sputnik Afrique
Israël vs Soros, le milliardaire dont tout le monde a marre
Les activités de George Soros suscitent des réactions mitigées: le financier et investisseur américain a été à mainte reprises qualifié de spéculateur. Au cours de ses 40 années et plus de fonctionnement, sa société Quantum a engrangé plus de 40 milliards de dollars, un chiffre record pour des fonds-spéculatifs.

George Soros est par ailleurs engagé dans la politique: ses fondations ont à plusieurs reprises été accusées d'organiser un changement de pouvoir dans un certain nombre d'États. Le financier lui-même ne nie pas que son argent ait pu aider, en particulier, à organiser la première «révolution orange» en Ukraine en 2004 ainsi que l'Euromaïdan en 2013.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала