Les «héritiers d'Obama» n'ont pas complètement détruit les relations avec la Russie

© Sputnik . Vladimir VyatkinMoskiewski Kreml
Moskiewski Kreml - Sputnik France
L'administration de Barak Obama et ses membres qui sont encore en activité n'ont pas réussi à anéantir les relations russo-américaines - certains projets culturels, industriels et scientifiques sont en plein essor, a déclaré le nouvel ambassadeur russe aux États-Unis.

Il existe des domaines où la coopération entre la Russie et les États-Unis va bon train — les hauts fonctionnaires américains désignés encore à l'époque de Barak Obama n'ont pas complètement démoli les relations bilatérales entre les deux pays, a constaté le nouvel ambassadeur russe aux États-Unis, Anatoli Antonov.

«Je considère que nos collègues du département d'État, du Conseil de sécurité nationale et du Pentagone, ceux qui sont restés après Barack Obama, n'ont tout de même pas complètement détruit les relations russo-américaines», a-t-il déclaré sur les ondes de la chaîne Rossiya-1.

L'ambassadeur a en outre ajouté qu'avant son départ pour les États-Unis il s'était rendu dans un certain nombre d'administrations russes et avait eu l'impression que les choses allaient très mal. «Vous pouvez donc imaginer ma surprise lorsque j'ai constaté qu'en certaines administrations de nos deux pays les relations étaient florissantes», a souligné le diplomate.

Il a cité, à titre d'exemple, la coopération entre les ministères de la Culture ainsi que les domaines de l'espace et de la pêche. En outre, il existe des projets concrets dans le secteur industriel et celui des affaires.

Tout cela «insuffle un certain optimisme» et offre la possibilité de «s'accrocher au moins à quelque chose pour développer ces relations», a conclu M.Antonov.

Заместитель главы МИД Анатолий Антонов посетил Госдуму РФ - Sputnik France
Le nouvel ambassadeur russe aux USA espère que les pays éviteront le marasme diplomatique
Rappelons que les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions jeudi, lorsque les autorités américaines ont exigé que Moscou ferme son consulat général à San Francisco ainsi que ses deux représentations commerciales à Washington et à New York à compter de samedi.

En réaction à la fermeture d'établissements diplomatiques aux États-Unis et au renvoi de diplomates russes, Moscou avait précédemment sommé Washington de réduire à 455 les effectifs de son ambassade en Russie pour ramener le personnel des représentations diplomatiques américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала