En cas de guerre, les ennemis de l'Iran paieront le prix fort

© AP Photo / Vahid SalemiA missile is displayed at an exhibition on the 1980-88 Iran-Iraq war, at a park, northern Tehran, Iran, Thursday, Sept. 25, 2014
A missile is displayed at an exhibition on the 1980-88 Iran-Iraq war, at a park, northern Tehran, Iran, Thursday, Sept. 25, 2014 - Sputnik France
Les dirigeants occidentaux "imprudents" sont conscients du prix qu'ils auraient à payer, si un jour ils décidaient d'attaquer le territoire de l'Iran, estime le chef d'État-major des armées iraniennes, Mohammad Baqeri.

Téhéran met en garde tous ce qui envisagent la possibilité d'attaquer l'Iran. Une telle aventure coûtera cher aux ennemis de la République islamique, prévient Mohammad Baqeri, le chef d'État-major des armées iraniennes.

Téhéran - Sputnik France
Selon l’AIEA, l’Iran respecte ses engagements nucléaires

«Grâce à Dieu, même l'imprudence qui dirige l'arrogance mondiale peut comprendre qu'une attaque de la république islamique aurait un coût élevé », a déclaré le générale à l'agence de presse Tasnim.

Il a également souligné que, compte tenu de la puissance de l'armée iranienne, les agresseurs de l'Iran ne pourraient en franchir les frontières.

Teheran - Sputnik France
En quête des «violations» du deal nucléaire par l'Iran, le renseignement US sous pression

«Dans le cas peu probable d'une agression, cela ne se déroulerait pas au sol, car cela reviendrait à affronter des guerriers valeureux […] Même s'ils dominaient dans la première phase de l'agression, ils n'auraient pas le dernier mot et ils ne seraient pas en mesure de limiter le confit au territoire de l'Iran», a-t-il ajouté

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions unilatérales à l'Iran le mois dernier, affirmant que l'essai de missile balistique de février violait les dispositions de l'accord sur le programme nucléaire iranien conclu en 2015.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала