Séoul ne renoncera pas à la dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne

© AFP 2022 str/YONHAPMoon Jae-In
Moon Jae-In - Sputnik France
Bien que Séoul soit fortement préoccupée par un nouveau essaye nucléaire de Pyongyang, il ne renoncera pas à l'idée de réaliser la dénucléarisation de la péninsule par des moyens pacifiques, a déclaré le Président sud-coréen Moon Jae-in.

Pedestrians walk by United Nations Headquarters, lit up in blue light, a day in advance of the 70th Anniversary of the U.N., Friday, Oct. 23, 2015, in New York - Sputnik France
Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunira suite aux essais nucléaires nord-coréens
Un essai d'une bombe à hydrogène que Pyongyang affirme avoir réussi ce dimanche ne fera pas renoncer Séoul à la dénucléarisation pacifique de la péninsule, a déclaré le Président de la République de Corée, Moon Jae-in.

«La Corée est un pays qui a subi une guerre fratricide. La destruction provoquée par la guerre ne devrait pas être répétée sur cette terre. Nous n'abandonnerons pas la dénucléarisation et continuerons à la promouvoir sur la péninsule coréenne par des moyens pacifiques en coopération avec nos alliés», reprend l'agence Yonhap.

Toutefois, Moon Jae-in a mis en garde son homologue nord-coréen contre de nouvelles provocations.

«Notre gouvernement cherchera des mesures fortes pour répliquer contre cette provocation avec le soutien de la communauté internationale, pour que la Corée du Nord soit obligée d'abandonner le nucléaire et les missiles balistiques», «nous ne fermerons pas les yeux sur ces provocations nord-coréennes», a-t-il ajouté, toujours d'après Yonhap.

Julian Assange - Sputnik France
Les menaces des USA ont mené Pyongyang à sa pleine aptitude au combat

Le Président des États-Unis, Donald Trump, commentant le nouveau test nucléaire nord-coréen, a critiqué la politique de l'administration actuelle de la Corée du Sud concernant Pyongyang. Il a déclaré que Séoul est conscient que «sa politique d'apaisement ne fonctionne pas».

La Corée du Nord a affirmé avoir procédé «avec un succès parfait», dimanche, à l'essai souterrain d'une bombe à hydrogène capable d'être transportée par un missile balistique intercontinental. Il s'agit du sixième essai mené par la Corée du Nord depuis 2006.
Le test a provoqué deux secousses de magnitude 6,3 et 4,6 respectivement. L'agence météorologique du Japon (JMA) a par la suite indiqué que celles-ci étaient d'une puissance au moins 10 fois supérieure à celle du dernier essai nucléaire nord-coréen mené l'an passé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала