«Tout le monde n’est pas prêt à être dirigé par un chef d’orchestre à Washington»

© Sputnik . Andrei SteninLe vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov - Sputnik France
Les États-Unis n’arrivent pas à comprendre que certains pays préfèrent agir en fonction de leurs intérêts nationaux tout en respectant les règles internationales, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov commentant la détérioration des relations entre Moscou et Washington.

Sur fond de regain de tension entre Moscou et Washington, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a comparé la situation actuelle avec un orchestre. Selon lui, «les Américains n'arrivent pas à se faire à l'idée que depuis la fin de la guerre froide et la période où ils croyaient être les seuls à gouverner le monde, des indices commencent à montrer que tout le monde n'est pas prêt à jouer dans un orchestre dont le chef d'orchestre se trouve à Washington».

«[Ils ont du mal à réaliser] qu'il y a des pays ou des gens qui sont intéressés à faire quelque chose en solo ou en duo ou en quintette, qu'il y a des genres différents et que chacun est intéressant et attractif à sa manière. Pour une raison quelconque, cela provoque un rejet (chez les Américains, ndlr). Ils y voient une menace pour les intérêts américains», a-t-il commenté dans une interview, accordée à la RT.

Par ailleurs, M.Riabkov a rappelé que depuis 2013, les États-Unis avaient déjà introduit à 47 reprises des sanctions à l'encontre de la Russie.

«Malgré tout, la Russie n'a pas plié. Nous avons traversé la période liée aux effets négatifs de la chute des prix des hydrocarbures et nous avons repris le chemin de la croissance économique. Cela, au sens propre du terme, fait enrager ceux qui détestent la Russie et ils sont nombreux aux États-Unis», a-t-il conclu.

Moscou - Sputnik France
Moscou pourrait renvoyer 155 diplomates américains supplémentaires
Rappelons que les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions jeudi dernier, lorsque les autorités américaines ont exigé que Moscou ferme son consulat général à San Francisco ainsi que ses deux représentations commerciales à Washington et à New York à compter de samedi.

Samedi, des perquisitions ont eu lieu dans la mission commerciale russe à Washington et dans le consulat à San Francisco. Le ministère russe des Affaires étrangères l'a prouvé en publiant un certain nombre de vidéos prises sur le terrain. De son côté, le département d'État a déclaré qu'il s'agissait d'«inspections».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала