La Russie saisira la justice pour récupérer ses biens diplomatiques aux USA

CC BY-SA 2.5 / Aaron Siirila / Embassy of Russia in Washington DC. Russia.Embassy of Russia in Washington DC. Russia.
Embassy of Russia in Washington DC. Russia. - Sputnik France
Le ton semble commencer à changer dans le dialogue russo-américain sur les biens diplomatiques saisis sous la présidence d’Obama. Le Président russe a promis que Moscou saisirait la justice pour contester la privation du droit d'administrer ses biens diplomatiques aux États-Unis.

La situation autour des biens diplomatiques saisis par les États-Unis reste dans l'impasse depuis décembre 2016. En pleines tensions diplomatiques entre Moscou et Washington, le Président russe a ordonné d'engager une action en justice pour restituer le droit de propriété de la Russie.

«D'abord, je donnerai l'ordre au ministère russe des Affaires étrangères de saisir les tribunaux (américains, ndlr). Voyons comment fonctionne leur système judiciaire tant vanté», a-t-il commenté lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet BRICS en Chine.

Selon lui, «c'est une violation flagrante du droit de propriété de la partie russe.»

«En ce qui concerne les bâtiments et les installations, c'est vraiment une chose sans précédent. En tant que diplômé de la Faculté de droit de l'Université de Saint-Pétersbourg, tout avocat vous le dira: le droit de propriété se compose de trois éléments — le droit de posséder, d'utiliser et de disposer», a-t-il conclu.

Building of Russian Trade Representation in Washington DC - Sputnik France
Kremlin: perquisitions des missions russes aux USA, «mépris du droit international»
Rappelons qu'en décembre 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusation catégoriquement rejetée par le Kremlin. Les États-Unis ont alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Vladimir Poutine lors d'un entretien téléphonique - Sputnik France
Poutine: «Dur de dialoguer avec un pays qui confond l’Autriche et l’Australie»
En réaction à la fermeture d'établissements diplomatiques aux États-Unis et au renvoi de diplomates russes, Moscou avait sommé Washington de réduire à 455 personnes les effectifs de son ambassade en Russie, dans un souci de ramener le personnel des représentations diplomatiques américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux États-Unis.

Jeudi dernier, les autorités américaines ont exigé que Moscou ferme son consulat général à San Francisco ainsi que ses deux représentations commerciales à Washington et à New York à compter de samedi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала