Déçu par Trump, M.Poutine? «Nous ne sommes pas fiancés»

© Sputnik . Sergey Gineev7 июля 2017. Президент РФ Владимир Путин и президент США Дональд Трамп (справа) во время беседы на полях саммита лидеров "Группы двадцати" G20 в Гамбурге.
7 июля 2017. Президент РФ Владимир Путин и президент США Дональд Трамп (справа) во время беседы на полях саммита лидеров Группы двадцати G20 в Гамбурге. - Sputnik France
En pleine crise diplomatique entre Moscou et Washington, nombreux sont ceux qui supposent que Vladimir Poutine est déçu par Donald Trump. Toutefois, le principal intéressé a rejeté cette supputation, et répondu avec une de ces plaisanteries dont il est friand.

Lors d'une conférence à l'issue du sommet des BRICS en Chine, un journaliste a demandé à Vladimir Poutine s'il était déçu par la politique menée par son homologue américain Donald Trump. D'après le Président russe, la question est «naïve», car les deux dirigeants se fondent sur les intérêts de leurs pays respectifs pour élaborer leur politique.

«En ce qui concerne la déception… votre question est bien naïve. Nous ne sommes pas fiancés. Nous nous occupons des activités de l'État, chaque pays a ses propres intérêts», a-t-il répondu mardi aux journalistes lors d'une conférence de presse.

«Dans son activité, Trump est guidé par les intérêts nationaux de son pays, et moi du mien», a ajouté M. Poutine.

Vladimir Poutine lors d'un entretien téléphonique - Sputnik France
Poutine: «Dur de dialoguer avec un pays qui confond l’Autriche et l’Australie»
Les propos du Président font écho à la situation diplomatique plutôt tendue entre la Russie et les États-Unis.Rappelons que les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions jeudi dernier, lorsque les autorités américaines ont exigé que Moscou ferme son consulat général à San Francisco ainsi que ses deux représentations commerciales à Washington et à New York à compter de samedi.

Samedi, des perquisitions ont eu lieu dans la mission commerciale russe à Washington et dans le consulat à San Francisco. Le ministère russe des Affaires étrangères l'a prouvé en publiant un certain nombre de vidéos prises sur le terrain. De son côté, le département d'État a déclaré qu'il s'agissait d'«inspections».

En réaction à la fermeture d'établissements diplomatiques aux États-Unis et au renvoi de diplomates russes décembre dernier, Moscou avait précédemment sommé Washington de réduire à 455 personnes les effectifs de son ambassade en Russie, dans un souci de ramener le personnel des représentations diplomatiques américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала