Des chercheurs russes ont créé un médicament universel contre la grippe

© Sputnik . Andrey Starostin / Aller dans la banque de photosDans un laboratoire
Dans un laboratoire - Sputnik France
Une invention de scientifiques sibériens permettra de perfectionner les médicaments antiviraux. Ils ont créé des microconteneurs qui empêchent une désintégration trop rapide des médicaments dans l’organisme et qui ne nuisent pas la santé.

Des chercheurs de l'Université de Tomsk (Sibérie), de concert avec leurs collègues de Saint-Pétersbourg et de Londres, ont créé des conteneurs de polymères biodégradables qui ont radicalement changé l'action des médicaments dans l'organisme d'une personne atteinte de la grippe.

Production de vaccins - Sputnik France
La Russie et l'Iran échangent les technologies de production de médicaments
Le problème des médicaments consiste dans le fait qu'ils sont souvent toxiques, et leur «voyage» à travers l'organisme provoque de nombreux effets secondaires. En plus, ils sont souvent très chers, et le fait qu'ils se décomposent rapidement dans l'organisme nécessite des doses élevées de la substance, ce qui signifie des dépenses supplémentaires.

Les scientifiques travaillent donc depuis longtemps sur le problème de la création de microconteneurs qui permettraient d'acheminer les médicaments «droit au but», sans qu'ils touchent les tissus de l'organisme.

Pour l'instant, il n'existe pas de médicament antigrippe universel, mais l'invention des chercheurs de Tomsk rendra les médicaments plus efficaces, car les microconteneurs empêchent leur désintégration rapide.

Un chat - Sputnik France
La grippe aviaire peut être transmise des chats aux humains
Le médicament est infusé par le nez, puis les microcapsules se répandent dans la cavité naso-pharyngienne et se déplacent vers les poumons. Les préparations traditionnelles se désintègrent dans le corps humain au bout d'une heure, alors que grâce aux capsules de Tomsk le médicament est dégagé progressivement est reste actif pendant 24 heures.

Les conteneurs sont composés de polysaccharides et de polypeptides, donc de polymères biodégradables, et ne nuisent pas à l'organisme.

Les microcaplsules pourront servir de base pour de nouvelles préparations antivirales. Leur universalité rend possible la création d'un médicament polyvalent qui lutterait contre plusieurs souches de grippe et d'autres virus respiratoires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала