Lavrov: les USA n'ont pas de position claire concernant le conflit israélo-palestinien

© Sputnik . Irina Kalashnikova / Aller dans la banque de photosRussian Foreign Minister Sergei Lavrov
Russian Foreign Minister Sergei Lavrov - Sputnik France
L'administration des États-Unis n'a pas encore formulé sa position concernant le conflit israélo-palestinien, ce qui ne contribue pas à son règlement, estime le chef de la Diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Hebron - Sputnik France
La Palestine déçue par la politique des USA au Proche-Orient
Le ministre russe des Affaire étrangères Sergueï Lavrov, intervenant à l'issue de pourparlers avec son homologue saoudite Adel al-Joubeir, a déclaré que l'absence de progrès dans le règlement du conflit entre Israël et la Palestine est partiellement due à la position ambiguë des États-Unis.

«Le processus de règlement s'enlise. Jusqu'à présent, malgré la nomination d'un représentant spécial qui a déjà visité la région 20 fois, les États-Unis n'ont pas formulé leur position concernant le règlement israélo-palestinien», a déclaré le ministre.

Il a également rappelé que la Russie interagissait avec toutes les parties du conflit israélo-palestinien, y compris avec le représentant spécial américain Jason Greenblatt. Dans le même temps, Moscou se prononce pour que le «quatuor» des médiateurs (Russie, Etats-Unis, ONU et UE) coordonne les actions avec la Ligue des États arabes sur le règlement israélo-palestinien.

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Lavrov appelle à ne pas reléguer au second plan le problème palestinien

«Nous avons toujours été soucieux que le quatuor ne fonctionne pas dans le vide, que les représentants de la Ligue arabe participent directement au développement des moyens qui nous conduiront à un règlement, et non seulement soient invités aux séances d'informations qui suivent les réunions du quatuor», a-t-il conclu.

Les relations israélo-palestiniennes restent tendues. Les tentatives d'Israël d'installer des détecteurs de métaux à l'entrée du mont du Temple, où se trouve le troisième sanctuaire de l'islam, la mosquée al-Aqsa, ont provoqué les protestations non seulement des Palestiniens mais également du monde islamique dans l'ensemble. De plus, en juin, pour la première fois depuis 25 ans, Tel Aviv a annoncé la construction d'une nouvelle colonie en territoires palestiniens. Jusqu'ici, il s'était contenté d'élargir les colonies existantes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала