Le cap de Macron sur l’Afrique

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden
Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik France
Comment résoudre la crise migratoire? Emmanuel Macron réunissait fin août à Paris de nombreux pays des deux rives de la Méditerranée afin d’élaborer une feuille de route sur la question des migrants. Rachel Marsden recevait pour en débattre Leslie Varenne, directrice de l’IVERIS et spécialiste de l’Afrique.

140.000 migrants sont morts en Méditerranée depuis 2014. Pour mettre un terme à ce désastre humanitaire, le Président français s'est entretenu avec ses principaux partenaires en Afrique et en Europe, le 28 août dernier à Paris. Emmanuel Macron s'est notamment engagé à renforcer la lutte contre les réseaux de passeurs et à stabiliser la Libye.

Pour Leslie Varenne, spécialiste de l'Afrique, le Président de la République a tout faux. Ses propositions sur l'Afrique sont «farfelues et presque malhonnêtes». La présidente de l'IVERIS (l'Institut de Veille et d'Étude des Relations Internationales et Stratégiques) fustige également «les énarques français qui y travaillent et qui sont très loin des réalités africaines» en concevant des projets «irréalisables».

Pourquoi ces propositions européennes sont-elles irréalisables? Selon Mme Varenne, La Libye n'est plus en mesure d'arrêter les migrants, malgré les milliards promis par l'Europe: «M. Saraj a demandé vingt-cinq milliards d'euros sur vingt-cinq ans pour recréer un verrou. Mais tous les pays européens ont bien compris que la Libye ne pouvait plus être le verrou comme elle l'était sous Kadhafi […] on met le verrou en amont au Tchad et au Niger. Cette affaire est un peu une sous-traitance à d'autres pays sahéliens de la protection des frontières européennes.»

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Soundcloud Sputnik France

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала