Pyongyang promet aux USA «souffrance et douleur» en cas de nouvelles sanctions

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik France
Les États-Unis paieront le «prix» en cas d'aboutissement du projet de résolution américain au Conseil de sécurité des Nations unies, a prévenu dimanche la Corée du Nord à la veille d’un vote sur de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

La Corée du Nord a averti lundi les États-Unis qu'elle leur infligerait «la plus grande des souffrances et des douleurs» s'ils persistaient à pousser l'Onu à durcir les sanctions à son encontre suite au sixième essai nucléaire du pays.

Pyongyang - Sputnik France
Macron, Trump et Abe: il faut réagir fermement aux provocations de la Corée du Nord
Dans un communiqué reproduit par l'agence de presse officielle KCNA, le ministère des Affaires étrangères avertit que si Washington «met en place cette "résolution" illégale sur un durcissement des sanctions, la Corée du Nord fera en sorte d'être absolument sûre que les États-Unis en paieront le prix».

«Les mesures qui seront prises causeront aux États-Unis la plus grande des souffrances et des douleurs de toute leur histoire», poursuit le ministère.

«Le monde sera témoin de la façon dont la Corée du Nord dompte les gangsters américains en lançant une série d'actions qui seront plus dures qu'ils ne l'auraient jamais imaginé», ajoute-t-il.

Pyongyang city civilians celebrate the successful completion of the hydrostatic test for the intercontinental ballistic rocket installation in this undated photo released by North Korea's Korean Central News Agency (KCNA) in Pyongyang September 6, 2017 - Sputnik France
Des avions japonais et US s'entrainent lors du jour de l'anniversaire de la Corée du Nord
Le Conseil de sécurité de l'Onu est appelé par Washington à se prononcer lundi sur de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord, accusée de menacer la paix avec ses programmes d'armement nucléaire et conventionnel.

Pyongyang a procédé le 3 septembre à son sixième essai nucléaire. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une bombe à hydrogène ou bombe H miniaturisée, apte à être placée sur un missile balistique intercontinental (ICBM). En juillet, il a aussi effectué deux tirs d'ICBM. Ces activités nucléaires et balistiques contreviennent aux résolutions de l'Onu, qui a déjà infligé sept trains de sanctions à Pyongyang.

Le président russe Vladimir Poutine a jugé début septembre «inutile et inefficace» le recours à de nouvelles sanctions contre Pyongyang, estimant que «s'engager dans une hystérie militaire» autour de la Corée du Nord «peut mener à une catastrophe planétaire».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала