Ex-agent secret pour le compte des USA: «On ne meurt qu’une seule fois»

© AP Photo / Werner KreuschLe pont de Glienicke entre Berlin et Potsdam
Le pont de Glienicke entre Berlin et Potsdam - Sputnik France
Le pont de Glienicke entre Berlin et Potsdam est entré dans l’histoire de la guerre froide comme le «pont des espions», lieu d’échanges d’agents secrets en 1962, 1985 et 1986. Eberhard Fätkenheuer qui avait figuré parmi les 25 agents occidentaux échangés le 11 juin 1985 contre 4 agents de l’Est, en a parlé à Sputnik.

Au milieu des années 1970, en tant qu'«espion à ses heures» pour le compte des États-Unis, Eberhard Fätkenheuer collectait et transmettait des informations sur les activités militaires de l'URSS et les sites de l'Armée populaire nationale de la RDA. En 1979, il a été arrêté par le ministère de la Sécurité d'État, dit la Stasi, et condamné à 13 années de prison.

© Sputnik . Tilo GräserEberhard Fätkenheuer, ex-agent pour le compte des USA
Eberhard Fätkenheuer, ex-agent pour le compte des USA - Sputnik France
Eberhard Fätkenheuer, ex-agent pour le compte des USA

Quoi qu'il en soit, ses employeurs américains n'ont manifesté aucun intérêt pour sa personne après son arrestation et durant son emprisonnement. Contrairement aux promesses occidentales, il n'a pas été sauvé ni tiré de prison.

«Malheureusement, ce n'étaient que des phrases creuses», a déclaré Eberhard Fätkenheuer dans une interview accordée en exclusivité à Sputnik.

Et de supposer que son nom a été de toute évidence porté par la Stasi sur la liste des personnes à relâcher en 1985 car il ne pouvait être d'aucune utilité à titre de prisonnier.

Eberhard Fätkenheuer figure parmi les plus connus des 25 espions libérés à l'époque, notamment grâce au documentaire télévisé sur les échanges d'agents secrets entre l'Est et l'Ouest. Par ailleurs, il a raconté son histoire dans un livre, expliquant entre autres pourquoi il avait été convaincu par un ami autrichien de s'enrôler à titre d'espion pour le compte du renseignement militaire des États-Unis, pays qui n'avait à ses yeux de Berlinois de l'Est que des qualités positives.

© AP Photo / ksch/stf/ARD-IMAGEPont de Glienicke, échange de 25 agents occidentaux contre 4 agents de l’Est le 11 juin 1985
Pont de Glienicke, échange de 25 agents occidentaux contre 4 agents de l’Est le 11 juin 1985  - Sputnik France
Pont de Glienicke, échange de 25 agents occidentaux contre 4 agents de l’Est le 11 juin 1985

Aujourd'hui, il a déjà pardonné aux Américains leur indifférence à son sort. Cet ancien «espion à ses heures» a touché une indemnisation en espèces et garde toujours la lettre de reconnaissance que lui avait adressée le Président Ronald Reagan.

En réponse à Sputnik lui demandant ce qu'il pensait aujourd'hui de ses actes et émotions de l'époque, M. Fätkenheuer a déclaré:

«On ne meurt qu'une seule fois.»

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала