Le FBI enquête sur Sputnik: «une violation directe de la liberté de la presse»

© SputnikSputnik
Sputnik - Sputnik France
L'enquête du FBI sur Sputnik est contraire aux principes de la liberté de la presse, une des valeurs fondamentales, considère le SG de l'Association des journalistes de Turquie, Mustafa Kuleli. Selon lui, de tels actes feront en sorte que la communauté internationale éprouvera à l'avenir des difficultés à avoir accès à de véritables informations.

Agencia Sputnik - Sputnik France
Freedom of the Press Foundation critique le FBI pour une enquête contre Sputnik
L'investigation du Bureau fédéral d'enquête à l'encontre de Sputnik constitue une violation directe de la liberté de la presse, considère dans un commentaire à l'agence le secrétaire général de l'Association des journalistes de Turquie (TGC) de Turquie Mustafa Kuleli.

Il a rappelé que l'interrogatoire de l'ancien journaliste de l'agence, Andrew Feinberg, a eu lieu tout de suite après qu'un projet de loi prévoyant l'octroi de pouvoirs supplémentaires au département de la Justice, l'autorisant ainsi à mener des enquêtes et à tracer les organisations entreprenant des tentatives d'exercer des pressions sur les processus politiques internes a été soumis au Congrès américain. Les États-Unis ont durci leur position et ont commencé à exercer des pressions sur les médias.

«En empruntant cette voie, les États-Unis ne laisseront pas tranquilles les représentants des médias locaux et étrangers travaillant sur le territoire du pays. Ceci contribuera à ce que la communauté internationale éprouvera dans l'avenir des problèmes à avoir accès à de véritables informations. La communauté internationale doit s'opposer à ce genre d'actions», a-t-il souligné dans un commentaire à Sputnik.

«Malheureusement, nous vivons à l'époque où la montée de l'autoritarisme et des pressions sur les journalistes ont lieu partout dans le monde.Nous observons ce genre de tendance inquiétante également dans les actions de l'administration de Donald Trump. Certes, ceci est accablant, car ce qui se passe dans un pays comme les États-Unis, où la liberté de la presse est garantie par la Constitution est un signal alarmant pour les journalistes du monde entier», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Sputnik - Sputnik France
Enquête du FBI sur Sputnik: «une tentative de rompre les relations avec la Russie»
En soulignant que les allégations en matière d'espionnage ou de lobbysme étaient inacceptables à l'encontre des journalistes, il a souligné: «Les représentants des médias locaux et internationaux doivent bénéficier des mêmes droits dans n'importe quel pays du monde. Le correspondant de Sputnik doit bénéficier des mêmes droits sur le sol américain que, par exemple, en Turquie. Nous protestons contre l'introduction de limitations dans l'activité des journalistes, contre les accusations de lobbyisme. L'intimidation et l'ingérence dans le travail des médias indépendants est évidente à travers le monde. C'est une violation directe de la liberté de la presse.»

Il estime que les États-Unis doivent faire une déclaration dans les plus brefs délais à ce sujet, afin d'éclaircir leur position.

«Aujourd'hui, tout le monde prône verbalement la liberté de la presse, le respect des droits de l'homme et la démocratie, alors qu'en faitles autorités des pays violent ces valeurs au nom leurs propres intérêts et profits. Ce sont des droits et des libertés fondamentales, seul leur […] respect rend possible la démocratie. Tous les pays doivent respecter l'activité des journalistes professionnels», souligne M.Kuleli.

Les agents du FBI ont soumis à un interrogatoire l'ancien journaliste de Sputnik accrédité à la Maison-Blanche, Andrew Feinberg, et ont examiné la correspondance intérieure de l'agence, a indiqué le portail Yahoo News.

Radio Sputnik en el Fóro Económico Internacional de San Petersburgo 2015 - Sputnik France
Le Kremlin préoccupé par l'enquête du FBI contre Sputnik
En cela, le FBI n'a pas répondu à une demande officielle envoyée samedi par le rédacteur en chef de Sputnik USA, Mindia Gavasheli, exigeant que le bureau confirme ou démente avoir entamé une enquête.

Auparavant, une proposition de loi avait été déposée à la Chambre des représentants des États-Unis afin de modifier les exigences de l'État quant à l'enregistrement des agents étrangers conformément à la loi Foreign Agents Registration Act (FARA). La proposition suggère d'octroyer des pouvoirs supplémentaires au département de la Justice, dont fait partie le FBI, l'autorisant ainsi à traduire en justice les organisations qui essayent d'influer «illégalement» sur les processus politiques aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала