L’UE lance un nouveau site pour contrer les «désinformations» du Kremlin

Et un de plus! Le service diplomatique de l’Union européenne a lancé mardi un site dans le cadre de la lutte contre la prétendue «désinformation» diffusée par les autorités russes.

L'Union européenne a lancé le 12 septembre un site qui fonctionne actuellement en trois langues: en anglais, allemand et russe. Objectif officiel: contrer la «désinformation» diffusée par le Kremlin.

«Aujourd'hui, nous lançons notre nouveau site www.euvsdisinfo.eu, qui vous fournira une source unique pour régler le problème de la désinformation pro-Kremlin», indique un communiqué publié sur le site.

La création de ce site n'est pas la première tentative de l'UE de contrer la «propagande et la désinformation» qui seraient soi-disant émises par le Kremlin.

Les drapeux de la Russie et de l'UE - Sputnik France
La «désinformation russe» n'est plus à l'ordre du jour pour l'UE?
En 2015, la Commission européenne a créé East StratCom Task Force, qui traque les informations qualifiées de douteuses sur Internet.

Le Parlement européen a adopté le 23 novembre une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l'activité des médias russes en Europe. 691 députés ont pris part au vote. 304 parlementaires ont voté pour, 179 contre et 208 députés se sont abstenus. Le document affirme que la Russie promeut une propagande hostile contre l'Union européenne et nomme les principaux médias qui menacent, selon le Parlement européen, l'UE et ses partenaires d'Europe de l'Est. Il s'agit du média Sputnik, de la chaîne de télévision RT, de la fondation « Le monde russe » et de l'agence fédérale russe Rossotroudnitchestvo.

Selon Vladimir Poutine, la résolution adoptée par le Parlement européen sur la lutte contre les médias russes est un signe de la dégradation politique de la démocratie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала