Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Les USA restent vulnérables à une attaque nucléaire»

© REUTERS / Major Jeff Landis,USMC (Ret.)/Naval Base Guam/Handout/File PhotoNavy vessels are moored in port at the U.S. Naval Base Guam at Apra Harbor, Guam March 5, 2016
Navy vessels are moored in port at the U.S. Naval Base Guam at Apra Harbor, Guam March 5, 2016 - Sputnik France
S'abonner
Les experts évoquant la perspective d’une guerre nucléaire entre les États-Unis et la Corée du Nord parlent d’habitude d’une frappe balistique, car Pyongyang a visiblement misé sur les missiles.

Il est pourtant évident qu'une telle attaque reste toujours impossible. On peut envisager pourtant une frappe d'autre genre, nucléaire et tellement destructrice que l'Amérique ne serait pas longtemps en mesure de se rétablir.

USS Wasp - Sputnik France
L'USS Wasp avec à son bord un escadron de F-35B se dirige vers la Corée du Nord
Une frappe isolée contre les USA n'a de sens que dans le cas où les Américains ne seront pas en mesure de lancer une riposte adéquate avec des moyens conventionnels. Qui plus est, il faut minimiser les pertes civiles pour ne pas tomber dans l'enfer comme les Japonais. Cette condition est cependant impossible à accomplir, car toutes les pertes notables parmi les Américains provoqueront une réponse appropriée.

En ce qui concerne la Corée du Nord, son objectif principal est d'empêcher le transfert rapide d'un large contingent terrestre américain vers la péninsule coréenne. En réalité une opération américaine de grande envergure est inévitable à trois conditions. Premièrement, les USA devraient prendre du temps pour détruire les infrastructures coréennes à l'aide des frappes aériennes. Deuxièmement, il leur faut protéger leurs propres infrastructures au Japon. Troisièmement, il leur faut avoir les moyens techniques nécessaires pour effectuer le débarquement.

Corea del Norte en el mapa - Sputnik France
La "guerre des mots" fera-t-elle exploser la poudrière nord-coréenne?
Ainsi, le seul endroit qui justifie l'utilisation isolée d'une armée nucléaire nord-coréenne d'un point de vue militaire n'est pas cette île de Guam, mais un groupement important des bâtiments de transport, de l'infanterie de marine et des navires de la flotte américaine du Pacifique.

Le golfe de San Diego est une baie relativement peu importante, où se trouve la plus grande base navale du monde, le port de la flotte américaine du Pacifique.

Il s'agit de 54 navires militaires, dont 46 appartiennent à la flotte, alors que le reste fait partie des forces de garde-côtes. Si l'on détruit tout cela d'un seul coup, il est douteux que la flotte soit en mesure de lancer des opérations de grande envergure pendant des années. L'explosion d'une bombe à hydrogène d'une puissance de plus de 10 mégatonnes devrait éliminer tous les bâtiments et les êtres vivants dans un rayon de plus de 5 kilomètres.

On doute pourtant que les Nord-Coréens tentent de frapper ce site avec leur missile peu performant. Leurs commandants doivent se rendre compte de leurs lacunes, et il est très important pour eux d'atteindre leur but. Qui plus est, personne ne sait le nombre exact de charges nucléaires et thermonucléaires en leur possession. Dans tous les cas, elles doivent être au prix de l'or.

Ils ont donc la possibilité de frapper une seule fois. Il serait donc logique d'envoyer la bombe vers le golfe de San Diego par un autre moyen, alors que les stratèges américains débattent de la présence des armes nucléaires et des vecteurs nécessaires dans les arsenaux nord-coréens.

Corée du Nord - Sputnik France
Pyongyang promet aux USA «souffrance et douleur» en cas de nouvelles sanctions
L'objectif le plus compliqué est d'exporter une charge nucléaire du territoire coréen. Comme l'itinéraire terrestre est désormais barré — dans le contexte actuel la Chine ne laissera passer rien de suspect —, il ne reste donc que la mer.

Il faut mettre le cap sur Manille, capitale philippine, un port de transit éternellement surchargé. Il existe dans le droit de la mer le terme de «charte de départ», qui permet de louer un navire pour faire tout ce que vous voulez avec ce dernier. Là-bas, vous pouvez également recruter un capitaine. Grâce à 50 000 dollars promis pour un aller-retour, il ne vous posera aucune question dérangeante. En ce qui concerne l'équipage, les Philippins sont des matelots doués et peu exigeants qui se fichent de votre destination et sont prêts à travailler pour une rémunération dérisoire.

Quoi qu'il en soit, votre navire ne sera pas en mesure d'entrer dans le golfe, car San Diego n'a pas de port commercial. Il faudra donc d'acheter un yacht. Comme l'opération ne doit susciter aucune suspicion, le cash est exclu. Mais la Californie devrait abriter une dizaine de sociétés-écrans liées de telle ou telle manière au renseignement nord-coréen.

James Clapper - Sputnik France
En colère contre Kim Jong-un, Trump n’hésitera pas à «appuyer sur le bouton nucléaire»
Tout le reste est assez simple. Il faudra environ deux heures pour transférer le conteneur avec la bombe: tout dépend des conditions météorologiques et des compétences de l'équipage. Deux heures plus tard votre yacht pourra s'amarrer à un quai de San Diego, par exemple à Driscoll Boat.

Toutes les dépenses sur l'opération sont moins de 2 millions de dollars, dont 600 000 ou 700 000 en cash. Il vous faudra également 4 ou 5 groupes d'agents bien entraînés.

La coordination générale de l'opération pourrait être l'un des problèmes principaux, mais il est théoriquement possible d'établir des liens entre ces groupes à l'aide des systèmes informatiques, sans faire recours aux moyens conventionnels de communication.

Si les Coréens réussissaient à accomplir tous ces objectifs, on assisterait à un véritable enfer sur terre. Que Dieu nous en garde…

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала