«Aucune pression ne nous affectera»: Pyongyang n’abandonnerait pas ses armes nucléaires

Le quotidien nord-coréen Rodong Sinmu adresse un message fort aux États-Unis suite au nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon de ce vendredi 15 septembre, soulignant qu’«aucune pression» ne pourrait influencer le programme de développement d'armes nucléaires et de missiles balistiques de la Corée du Nord.

Aucune pression extérieure ne forcera la Corée du Nord à abandonner le programme de développement d'armes nucléaires et de missiles balistiques, tant que les États-Unis maintiendront leur attitude hostile envers Pyongyang, a écrit vendredi le quotidien nord-coréen Rodong Sinmu, organe officiel du Parti du travail de Corée.

«Aucune pression ne nous affectera», titrait l'article appelant Washington à tenir enfin compte des revendications de la partie nord-coréenne.

«Si les États-Unis continuent de ne pas écouter nos conseils sincères, les mesures de riposte d'autodéfense de notre république seront encore renforcées», prévient le quotidien le plus lu dans le pays.

L'affiche politique nord-coréenne «Tout le territoire des États-Unis est à notre portée!» - Sputnik France
La Corée du Nord tire un missile, les Japonais appelés à se mettre à l'abri
Vendredi matin, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile balistique depuis les environs de Pyongyang en direction du Japon. L'engin a traversé l'île de Hokkaido et est tombé dans l'océan Pacifique, à 2.200 kilomètres de la côte la plus proche du Japon, sans causer de préjudice. Théoriquement, un tel missile, lancé depuis le territoire de la Corée du Nord, peut atteindre l'île américaine de Guam.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала