Le Kremlin condamne fermement le nouveau tir de missile balistique nord-coréen

© Sputnik . Vladimir Astapkovich / Aller dans la banque de photosLe Kremlin de Moscou
Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
Le tir de missile effectué par Pyongyang ce vendredi est une nouvelle provocation qui entraîne une escalade des tensions dans la région, déclare le Kremlin, ajoutant qu’il condamne cette action de la Corée du Nord.

Le Kremlin a commenté le nouveau tir de missile balistique nord-coréen qui a survolé le Japon ce vendredi 15 septembre.

«La Russie est préoccupée par les nouveaux tirs provocateurs qui conduisent à une augmentation des tensions et à une escalade sur la péninsule», a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

En outre, Moscou «condamne fermement la poursuite de ces actions provocatrices» survenues trois jours après que le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé de nouvelles sanctions contre Pyongyang pour son sixième essai nucléaire.

«Nous condamnons fermement la poursuite de ces actions provocatrices et pensons qu'une démonstration sans équivoque de la non-acceptation de ces tests est la chose la plus concrète que l'on puisse faire en ce moment», a conclu M.Peskov, répondant à la question de savoir si la Russie envisageait des actions concrètes dans le contexte des essais et tirs de missiles de la partie nord-coréenne.

A passerby looks at a TV screen reporting news about North Korea's missile launch in Tokyo, Japan September 15, 2017 - Sputnik France
Le Japon rectifie les détails du vol du missile nord-coréen
La Corée du Nord a effectué vendredi à 06h57 heure locale (la veille, à 23h57 heure de Paris) un nouveau tir de missile depuis le district de Sunan, au nord-ouest de Pyongyang, a annoncé la chaîne de télévision japonaise NHK. Le missile est tombé vendredi, à 07h16 (00h16 heure de Paris) dans l'océan Pacifique. D'après les données japonaises, le missile a parcouru 3.700 kilomètres et atteint une altitude maximale de 800 km, puis est tombé à 2.200 km du cap Erimo, sur Hokkaido, après avoir survolé le territoire du Japon.

Dotée d'une portée d'au moins 3.700 kilomètres, le missile nord-coréen est capable d'atteindre l'île de Guam, où se trouve une base militaire américaine, une fois lancé dans la direction sud-est.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала