Le chef de la diplomatie vénézuélienne rappelle à Trump qu’il n’est pas Président du monde

CC0 / / View of Caracas, Venezuela
View of Caracas, Venezuela - Sputnik France
Répondant à la récente promesse de Donald Trump d’entreprendre de nouvelles actions contre le Venezuela, le ministre des Relations extérieures du pays sud-américain Jorge Arreaza a déclaré mardi que le chef de l’État américain n’était pas le Président du monde et qu’il n’avait pas le droit de se mêler des affaires d’un autre pays.

Le Venezuela a réagi à la récente déclaration agressive de Donald Trump à son égard.

«Trump n'est pas le Président du monde, chaque pays ayant le droit de décider quel système veut développer son gouvernement», lit-on sur le Twitter de l'ambassade du Venezuela aux États-Unis citant les dires de M.Arreaza.

Une extraction de pétrole - Sputnik France
Le Venezuela renoncerait au dollar pour vendre son pétrole
Auparavant, se prononçant depuis la tribune de l'Onu, Donald Trump avait déclaré que les États-Unis étaient prêts à de nouvelles actions contre le Venezuela, si le gouvernement de ce pays ne changeait pas de voie politique. Le locataire de la Maison-Blanche a critiqué notamment la voie politique socialiste choisie par le Venezuela.

«Aucun dirigeant ne peut contester notre démocratie, notre souveraineté et critiquer notre modèle de gouvernement», a fait remarquer M.Arreaza.

Cependant, le ministre vénézuélien a souligné que son pays continuerait à rechercher le dialogue avec les États-Unis, mais se battrait pour sa souveraineté.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала