Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Le Kurdistan irakien ne sera pas indépendant, la Turquie et l’Iran s’y opposant»

© REUTERS / Ako RasheedA man rides a motorcycle past a banner that reads "Yes for the independence of Kurdistan" in Kirkuk, Iraq September 10, 2017.
A man rides a motorcycle past a banner that reads Yes for the independence of Kurdistan in Kirkuk, Iraq September 10, 2017. - Sputnik France
S'abonner
Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran Ali Shamkhani a prévenu dimanche que son pays fermerait sa frontière avec la région autonome du Kurdistan irakien et mettrait fin à tous ses accords de sécurité avec celle-ci si elle venait à proclamer son indépendance. L’expert turc Dogacan Basaran commente la situation pour Sputnik.

La Turquie et l'Iran se sont ouvertement prononcés contre la tenue d'un référendum d'indépendance par la région autonome du Kurdistan irakien, a rappelé à Sputnik Dogacan Basaran, du Centre d'études politiques et de situations de crise d'Ankara (ANKASAM).

Kurdistan irakien - Sputnik France
Expert iranien sur le référendum kurde: intégrité de l’Irak et sécurité régionale menacées

«On sait qu'il est pratiquement impossible de réaliser quoi que ce soit dans la région si l'Iran et la Turquie s'y opposent», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que quand la Turquie et l'Iran conjuguaient leurs efforts sur telle ou telle question, les forces extérieures échouaient en règle générale dans toutes leurs tentatives d'imposer leur position à Ankara et à Téhéran.

«Le Kurdistan irakien ne sera pas indépendant, la Turquie et l'Iran s'y opposant», a résumé l'analyste.

Selon ce dernier, tout porte à croire que le projet américain de Kurdistan irakien sous la présidence de Massoud Barzani, élaboré par les États-Unis dans le cadre de leur projet de Grand Moyen-Orient, est voué à l'échec.

Drapeau du Kurdistan - Sputnik France
Au Kurdistan irakien, les derniers préparatifs du référendum sur l’indépendance

«La récente déclaration du Président turc Recep Tayyip Erdogan sur une réunion du Conseil de sécurité nationale fixée au 22 septembre montre qu'une chance est donnée à l'administration Barzani pour renoncer d'ici là à ses plans de référendum. Mais si Barzani persiste, la Turquie n'hésitera sans doute pas à adopter des mesures qu'elle jugera nécessaires», a estimé M. Basaran, ajoutant que la position de Téhéran sur cette question était encore plus intransigeant.

En effet, intervenant dimanche à la télévision, Ali Shamkhani a prévenu que «la sécession de la région kurde avec l'État irakien signifierait [pour l'Iran, ndlr] la fermeture de tous les postes-frontière» avec cette nouvelle entité.

Le référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien est prévu le 25 septembre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала