Politique extérieure US: «Même les alliés proches commencent à tressaillir»

© AP Photo / Pablo Martinez MonsivaisMaison-Blanche
Maison-Blanche - Sputnik France
«Le Venezuela, l'Iran, Cuba». Et, maintenant, la Corée du Nord grossit les rangs des pays ciblés par la politique extérieure américaine imprudente, ce qui fait tressaillir les alliés des États-Unis, a déclaré à Sputnik le sénateur russe Frants Klintsevich.

Les États-Unis restent fidèles à leur politique dangereuse sur l'échiquier international et surtout à l'égard des pays tels que la Corée du Nord, le Venezuela, l'Iran et Cuba, a indiqué à Sputnik le vice-président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Frants Klintsevich, après le durcissement des sanctions à l'encontre de Pyongyang par Donald Trump ce jeudi.

«Actuellement, toute action à l'encontre de la Corée du Nord ou événements liés d'une quelconque façon avec ce pays ont de l'importance, s'ils réduisent la probabilité qu'un conflit militaire destructeur éclate. Pouvons-nous croire que les nouvelles sanctions imposées par les États-Unis pourront le favoriser [le conflit militaire, ndlr]? Non et encore une fois non», a souligné le sénateur.

Ce sans parler du fait que Washington a décidé de résoudre le problème unilatéralement, en dehors des Nations unies, a-t-il ajouté.

«Est-ce que Donald Trump essaye toujours de prouver à quelqu'un aux États-Unis qu'il est ferme et intransigeant? Hélas, vous pouvez en énumérer un certain nombre: la Corée du Nord, le Venezuela, l'Iran, Cuba. Menaces, menaces, menaces…», a poursuivi M.Klintsevich, jugeant cette politique comme dangereuse. «Même les alliés proches des États-Unis commencent à tressaillir.»

le Pacifique - Sputnik France
Pyongyang pourrait bien tester une bombe H dans le Pacifique, selon Tokyo
La Corée du Nord fait actuellement l'objet du plus dur régime de sanctions au monde, qui comprend un embargo sur le commerce des armes, sur les livraisons de combustible pour avions en Corée du Nord et sur l'achat de charbon, d'acier, de fruits de mer et d'autres produits nord-coréens.

Le Président Donald Trump a annoncé le durcissement des sanctions contre la Corée du Nord jeudi avant une rencontre avec le Président sud-coréen Moon Jae-in et le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ce qui survient suite à l'adoption par le Conseil de sécurité de l'Onu d'une résolution sur les sanctions contre Pyongyang, qui a récemment effectué son 6e test nucléaire. Selon le Président américain, le décret adopté est destiné à priver le programme militaire nord-coréen de sources de financement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала