L’ONU toujours pertinente?

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden
Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik France
Donald Trump et Emmanuel Macron se sont exprimé tous deux à la tribune de l’ONU cette semaine. Afin de décrypter leurs positions respectives sur l’ONU, Rachel Marsden recevait Karim Emile Bitar, spécialiste de la politique étrangère des États-Unis à l’IRIS et Emmanuel Dupuy, président de l'IPSE.

Deux visions du monde se sont affrontées lors de l'assemblée générale des Nations unies cette semaine à New York: la traditionnelle conception américaine à l'encontre des « États-voyous » incarnée par Donald Trump lequel souhaite d'ailleurs réformer l'Onu, puis une vision multilatérale représentée par Emmanuel Macron et qui s'inscrit davantage dans la continuité de l'organisation internationale. L'Onu est-elle vraiment efficace dans le monde multipolaire?

Emmanuel Dupuy l'admet, l'organisation internationale fondée en 1945 souffre d'une « crise de légitimité, une crise d'efficacité » citant notamment l'opération de maintien de la paix entre Israël et les Territoires palestiniens qui a quarante ans d'existence. L'Onu subit aussi « l'émergence de nouveaux centres de direction et de gouvernance internationale, le président Emmanuel Macron y a fait référence dans son discours. »

Karim Emile Bitar parle lui aussi d'une « véritable crise de la gouvernance collective depuis quelques années dont la parfaite illustration était le blocage sur la question syrienne ». Mais le chercheur de l'IRIS estime qu'il n'y a pour l'instant « pas d'alternative » car les autres institutions comme le G7 « n'ont pas la légitimité que procure l'Onu. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaine YouTube Radio Sputnik

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала