Damas: Washington hostile à la participation de la Syrie à la libération de Deir ez-Zor

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosLe ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem
Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem - Sputnik France
Selon le chef de la diplomatie syrienne, Washington est hostile à la participation de Damas dans la libération de Deir ez-Zor en coopération avec Téhéran et Moscou.

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Moscou: al-Nosra épargné par les frappes de la coalition en Syrie
Les États-Unis ne veulent pas que les forces syriennes participent à la libération de la ville de Deir ez-Zor des djihadistes, a déclaré le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem.

Il a également accusé Washington de chercher à torpiller le réglement de la crise syrienne avec l'aide de «terroristes sous son contrôle».

«Ils sont mécontents des succès de la conférence d'Astana et c'est pourquoi ils se sont mis à aider le Front al-Nosra», a affirmé le chef de la diplomatie syrienne en marge de l'Assemblée générale de l'Onu à New York.

Kämpfer der Terrorgruppe Al-Nusra-Front im syrischen Dorf Aziza (Archivfoto) - Sputnik France
Lavrov appelle la coalition US à ne pas ménager le Front al-Nosra
Auparavant, des combattants du Front al-Nosra avaient lancé une vaste offensive contre les forces syriennes au nord et au nord-est de la ville de Hama dans la zone de désescalade d'Idlib. L'état-major interarmées russe a accusé les services spéciaux américains d'avoir initié l'offensive des djihadistes dans l'objectif d'endiguer l'avancée des troupes gouvernementales dans l'est de la Syrie.

Le Pentagone a pour sa part démenti tout lien avec les combattants du Front al-Nosra opérant dans ce pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала