Une fusée russe Proton-M met en orbite un satellite chinois

© Sputnik . Alexeï Philippov / Aller dans la banque de photosProton-M
Proton-M - Sputnik France
Le satellite de communication chinois AsiaSat-9 s’est séparé du bloc d’accélération Briz-M et a été mis en orbite, a annoncé à Sputnik un porte-parole de l’agence Roskosmos.

Selon l'agence russe Roskosmos, le lanceur Proton-M équipé d'un bloc d'accélération Briz-M a mis en orbite le satellite de communication chinois AsiaSat-9.

«L'appareil spatial s'est séparé avec succès du bloc d'accélération», a déclaré la source de Sputnik.

Le contrat prévoyant l'utilisation de la fusée Proton-M équipé d'un bloc d'accélération Briz-M pour lancer l'AsiaSat-9 a été conclu par la société mixte russo-américaine International Launch Services Inc. (ILS) qui possède le droit exclusif de marketing sur les lanceurs Proton-M. Il s'agit du 96e lancement d'un Proton dans le cadre des contrats signés par ILS.

«Протон-М»/«ЭкоСтар-21». Пуск - Sputnik France
Premier tir d'un lanceur russe Proton-M depuis un an (vidéo)
L'AsiaSat-9 est un satellite de télécommunication géostationnaire de grande puissance qui va remplacer le satellite l'AsiaSat-4 lancé en 2003 afin d'assurer les services de télévision par satellite et d'autres services de télécommunication à 122° Est sur le territoire de l'Asie-Pacifique. Pesant 6.140 kg, le satellite porte 28 transpondeurs en bande C, 32 transpondeurs en bande Ku et un module régional en bande Ka.

L'AsiaSat-9 assurera la couverture de trois zones supplémentaires par rapport à son prédécesseur: la Birmanie, l'Indonésie et la Mongolie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала