Lutte contre la propagande terroriste sur le Net: Moscou aux côtés de Paris et Londres

© Sputnik . Alexander Kryazhev / Aller dans la banque de photosYandex
Yandex - Sputnik France
La Russie déclare qu'elle analysera les propositions de la France et du Royaume-Uni dans le domaine de la lutte contre la propagande terroriste sur Internet et se dit prête à formuler les siennes, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Oleg Syromolotov.

Moscou se propose d'examiner attentivement les propositions avancées par Londres et Paris pour lutter contre la propagande terroriste sur la Toile. En outre, il se déclare prêt à formuler ses propres idées, a annoncé le chef adjoint de la diplomatie russe, Oleg Syromolotov.

«Nous avons l'intention d'analyser en détail les propositions françaises et britanniques et nous sommes prêts à formuler les nôtres en nous appuyant sur l'efficace expérience russe de blocage et de suppression de sites à contenu terroriste», a indiqué Oleg Syromolotov dans un communiqué publié ce vendredi sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

«Nous souscrivons en principe à nombre de visions et de priorités qui y sont formulées [dans les propositions de Londres et de Paris, ndlr]: en effet, nous voyons se poser devant nous la tâche commune d'endiguer la propagande terroriste sur Internet et sur les réseaux sociaux», a-t-il souligné.

Piratage - Sputnik France
Quels pays sont les plus grands consommateurs de la propagande en ligne de Daech?
Toujours selon le communiqué, pour atteindre ces objectifs il s'agit de conjuguer «les mesures législatives et les efforts des structures de l'ordre et ce, dans le cadre d'un partenariat public-privé responsable avec les moteurs de recherche et les sites Web».

Oleg Syromolotov a rappelé que la Russie formulait depuis plusieurs années des propositions en ce sens, mais que celles-ci n'avaient jamais trouvé d'écho auprès de ses partenaires occidentaux. Toutefois, a-t-il fait remarquer, si cette initiative exclut certains pays, elle n'apportera pas de résultats réels.

«Cela restera lettre morte si les partenaires de Moscou continuent de faire la différence» entre les défis du terrorisme qui «les menacent eux» et ceux qui «concernent les autres», a-t-il poursuivi. «Ce n'est pas un domaine où il faut se battre pour le leadership: aucun pays ne réussira à éliminer en solitaire la diffusion de l'idéologie terroriste», a-t-il affirmé.

Il a rappelé qu'en octobre 2016 la Russie avait soumis au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de résolution sur la lutte contre l'idéologie terroriste.

«Mais les mesures que nous avions proposées avaient été balayées sans examen sous prétexte de défendre la liberté d'expression érigée alors en absolu».

Internet, Daech - Sputnik France
Propagande en ligne de Daech: plus de clics au Royaume-Uni qu’ailleurs en Europe
La proposition franco-britannique a été exposée à la réunion de haut niveau sur la prévention de l'utilisation d'internet par les terroristes en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, à la mi-septembre. Elle vise à empêcher la diffusion de contenus terroristes en ligne et l'utilisation d'internet par les terroristes et indique que pour parvenir à ces objectifs, il faut notamment mobiliser les technologies, partager les connaissances et les bonnes pratiques et développer les travaux de recherche dans ce domaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала