Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bloomberg: Russie et Chine ont enterré l’ordre mondial dominé par l’Amérique

© REUTERS / Kim Kyung-HoonLa Russie et la Chine
La Russie et la Chine - Sputnik France
S'abonner
L’ordre mondial dominé par l’Amérique a vécu, déplore dans les colonnes de Bloomberg le journaliste Hal Brands

Pendant environ 25 ans après la fin de guerre froide, un des principaux objectifs de la politique américaine était l'instauration d'un ordre mondial libéral, estime Hal Brands. Washington espérait y parvenir en intégrant dans le système ses adversaires potentiels, Moscou et Pékin, en sorte que ces derniers n'aient aucune envie de le perturber. Le but était d'intégrer toutes les puissances majeures dans un système au sein duquel les États-Unis et leurs valeurs continueraient à régner sans partage.

«Cette idée ambitieuse basée sur l'hypothèse selon laquelle la Russie et la Chine s'engageraient sur la voie de la libéralisation politique et économique s'est avérée inefficace. Le projet s'est immédiatement retrouvé dans l'impasse et le nouvel objectif de la stratégie américaine sera de défendre le système international existant contre l'action destructrice de la Russie et de la Chine», signale l'auteur de l'article de Bloomberg.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine a-t-il changé l'ordre mondial?
Les hypothèses d'une stratégie l'administration américaine résumée par le secrétaire d'État adjoint Robert Zoellick en 2005e d'après lesquelles la Russie et la Chine devaient opter pour le libéralisme politique et économique occidental et définiraient leurs intérêts de la façon voulue par les États-Unis n'ont pas pris corps.

Au cours de la dernière décennie, la Russie s'est mise à remodeler l'ordre instauré en Europe après la guerre froide par «la force et l'intimidation». Selon l'auteur, Moscou tente de «saper les institutions libérales clés comme l'Otan et l'Union européenne».

La Chine, de son côté, profite «des avantages de l'inclusion dans l'économie mondiale», cherche à intimider les voisins du Vietnam au Japon et à affaiblir les alliances américaines en Asie-Pacifique.

«Cela signifie que les États-Unis doivent devenir plus durs et moins ambitieux dans leur approche des relations entre les grandes puissances et du système international», résume l'auteur de l'article.

Moins ambitieux dans le sens où il faut abandonner l'idée selon laquelle l'ordre libéral deviendra vraiment global et comprendre que la défense de l'ordre mondial existant demandera d'importants efforts. Et plus durs, dans le sens où la défense de l'ordre en place contre les défis lancés par ses adversaires exigera des efforts plus énergiques.

USAF aircraft fly over burning Kuwaiti oil wells (1991) - Sputnik France
Les interventions des USA dans la vie politique internationale (Diaporama)
Hal Brands estime que les États-Unis devront fortement investir dans l'industrie de défense pour renforcer leur pouvoir et la dissuasion en Europe de l'Est, et faire face à la pression russe et chinoise sur leurs voisins. En outre, il faut accepter le fait que les relations entre les grandes puissances seront plus tendues que jamais. 

«Bref, l'objectif consistant à atteindre un monde entièrement intégré n'est plus réalisable à l'heure actuelle. Défendre avec succès l'ordre international existant que les États-Unis ont construit et dirigé avec succès au cours de longues années sera un défi — et un acquis», conclut l'auteur de Bloomberg.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала