Moscou: non, les troupes russes ne sont pas restées en Biélorussie après les exercices

© Sputnik . Mikhaïl Klimentiev / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine inspecte les manœuvres Zapad 2017
Vladimir Poutine inspecte les manœuvres Zapad 2017 - Sputnik France
Le ministère russe de la Défense a rejeté les accusations des autorités ukrainiennes, qui affirment que les troupes russes seraient restées en Biélorussie après les exercices Zapad 2017.

Toutes les troupes russes impliquées dans des exercices stratégiques communs avec les militaires biélorusses Zapad 2017 ont regagné leurs bases permanentes, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Plus tôt, lors d'une interview avec Reuters, le chef de l'état-major ukrainien Viktor Moujenko a accusé la Russie d'avoir maintenu la plupart de ses unités en Biélorussie.

«En ce qui concerne les troupes russes qui ont participé aux exercices stratégiques conjoints Zapad 2017, elles sont toutes retournées dans leur bases de déploiement permanent», a déclaré M.Konachenkov.

Exercices Zapad 2017 dans la région de Leningrad - Sputnik France
Zapad 2017: 90 observateurs étrangers invités à assister à la «phase cruciale»
Selon le représentant russe, les déclarations de M.Mpujenko «à propos des troupes russes "cachées" en Biélorussie» démontrent unqiuement son incompétence.

L'exercice stratégique conjoint Zapad 2017 des forces russes et biélorusses se déroule du 14 au 20 septembre dans les deux pays. Le ministère russe de la Défense a précédemment annoncé que les manœuvres rassembleraient quelque 12.700 militaires, dont 5.500 russes, 70 avions et hélicoptères, jusqu'à 680 véhicules de combat, y compris 250 chars, environ 200 pièces.

Un soldat participe aux exercices Zapad 2017 - Sputnik France
Moscou sur Zapad 2017: Médias occidentaux, vos scenarios-catastrophe ont échoué
Un certain nombre des pays membres de l'Otan ont auparavant exprimé leur profonde préoccupation face aux manœuvres militaires baptisées Zapad 2017. Le ministère russe de la Défense a de son côté indiqué que les manœuvres organisées par la Russie et la Biélorussie seraient purement défensives. Les hypothèses de certains médias prétendant que l'exercice vise à aménager «une tête de pont pour l'occupation» de la Lituanie, de la Pologne ou de l'Ukraine sont fallacieuses, a-t-il souligné.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала