Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Trahison»: en plein référendum, des manifs pour l'unité du pays éclatent en Espagne

© Sputnik . Fernando SalgueiroManifestation pour l'unité du pays à Barcelone, le 1 octobre
Manifestation pour l'unité du pays à Barcelone, le 1 octobre - Sputnik France
S'abonner
Pendant que le référendum d'autodétermination bat son plein en Catalogne, des centaines de personnes marchent dans les rues de Barcelone et de Madrid pour réclamer l'unité du pays.

Quelque 700 citoyens ont manifesté aujourd'hui rue Via Laietana, à Barcelone, pour exprimer leur attachement à une Espagne unie. Les participants ont scandé «La Catalogne — c'est l'Espagne» et «Ce n'est pas la démocratie, mais une trahison». De même, un autre de leurs slogans exigeait l'arrestation de Carles Puigdemont, le président du gouvernement régional indépendantiste de Catalogne qui a décidé de maintenir le référendum malgré tout — «Puigdemont en prison».

Une action similaire se déroule également à Madrid, sur place Puerta del Sol.

En Catalogne, la police espagnole a eu recours dimanche à des bombes assourdissantes et à des balles en caoutchouc afin de disperser ceux qui souhaitaient voter lors du référendum d'autodétermination organisé par les autorités catalanes, annonce la presse espagnole. Les affrontements entre la police et les manifestants catalans ont fait 337 blessés au total, selon les autorités locales.

Enfrentamientos entre policía y manifestantes en Barcelona - Sputnik France
«Répression et violence d’État»: les clashs avec la police font 38 blessés en Catalogne
A la veille du référendum, des milliers de personnes brandissant des drapeaux espagnols et scandant «Vive l'Espagne» ont manifesté à Madrid, Barcelone et dans d'autres villes pour défendre l'unité de l'Espagne.

Dimanche 1er octobre, les autorités catalanes organisent un référendum sur l'autodétermination de leur région. La Cour constitutionnelle d'Espagne a suspendu tous les documents adoptés par la Généralité et le Parlement de Catalogne relatifs au vote, déclarant illégales toutes les actions des autorités catalanes visant à préparer le référendum. La veille, plus de la moitié des écoles qui devaient servir dimanche de bureaux de vote ont été mises sous scellés. La police espagnole a affirmé qu'elle avait pris sous son contrôle la plus grandes partie des 2.315 écoles catalanes. Le ministère de l'Intérieur a annoncé précédemment que la police nationale avait saisi des urnes dans plusieurs bureaux de vote. Pourtant le vote se poursuit dans plusieurs autres bureaux.

Supporters de l'équipe espagnole - Sputnik France
Référendum catalan: l'Espagne risque d'être exclue du Mondial de foot-2018
Selon les sondages, l'indépendance de la Catalogne est soutenue par 41% des Catalans, tandis que 49% s'y opposent. Toutefois, l'organisation du référendum a été souhaitée par 80% des habitants de la région, bien que la majorité insiste sur sa concertation avec les autorités de Madrid. Selon les données du gouvernement catalan, environ 5,3 millions de personnes pourront voter dans le cadre du référendum. Mais pour 60% des Catalans, le référendum est illégal et ne peut avoir de conséquences juridiques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала